AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si c'est pour toujours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Si c'est pour toujours...   Dim 8 Mar - 0:24

    Quand serais-je de nouveau libre... ? La réponse se refletait devant moi, dans l'eau. J'y voyais mon reflet. C'était tout simplement très simple. Jamais.
    « Jamais était le pays que j'habitais. C'était un pays sans retour. Je ne l'aimais pas. Life Horse était mon pays, celui que j'avais choisi, mais lui ne m'avait pas élue. Jamais m'avait désignée : j'étais ressortissante de l'État de Jamais. Les habitants de Jamais n'ont pas d'espoir. La langue qu'ils parlent est la nostalgie. Leur monnaie est le temps qui passe : ils sont incapables d'en mettre de côté & leur vie se dilapide en direction d'un gouffre qui s'appelle la Mort & qui est la capitale de leur pays. Les Jamaisiens sont de grands batisseurs d'amours, d'amitiés, d'écritures, & autres édifices déchirants qui contiennent déjà leur ruine, mais ils sont incapables de construire une maison, une demeure, ou même quoi que ce soit qui ressemble à un logis stable & habitable. Rien, pourtant, ne leur paraît aussi digne de convoitise qu'un tas de pierres qui serait leur domicile. Une fatalité leur dérobe cette terre promise dès qu'ils croient en avoir la clé. Les Jamaisiens ne pensent pas que l'existence est une croissance, une accumulation de beauté, de sagesse, de richesse & d'expérience ; ils savent dès leur naissance que la vie est décroissance, déperdition, dépossession, démembrement. Un trône leur est donné dans le seul but qu'ils le perdent. Les Jamaisiens savent dès l'âge de trois ans ce que les gens des autres pays savent à peine à soixante-trois ans. Il ne faudrait pas en déduire que les habitants de Jamais sont tristes. C'est le contraire : il n'y a pas de peuple plus joyeux. Les moindres miettes de grâce plongent les Jamaisiens dans l'ébriété. Leur propension à rire, à se réjouir, à jouir & à s'éblouir est sans exemple sur cette planète. La mort les hante si fort qu'ils ont de la vie un appétit délirant. Leur hymne national est une marche funèbre, leur marche funèbre est une hymne à la joie : c'est une rhapsodie si frénétique que la simple lecture de la partition fait frémir. & pourtant, les Jamaisiens en jouent toutes les notes. »


Ce n'était pas une légende, loin de là. Juste, peut-être, une histoire. Une histoire pleins de secrets, de sentiments & parfois, de rebondissements. Aujourd'hui, beaucoups sont arrivés &beaucoups ont oublié. Oublier quoi ? Oublier leur terres natales, leur vie, leur sentiments, leur coeurs qu'ils ont perdus, oublier de le rechercher. C'est aussi simple que ça. Tous ont dû oublier ce que c'était, ce qu'est Life Horse. Non, pas seulement une terre. C'était bien plus qu'un pays qu'on pouvait choisir. C'était un coeur... Un lieu où chaque sentiment peut se réunir. Un lieu où haine, paix, amours, amitiés pouvaient règner. Life Horse était le cheval de la vie, celui qui la bâtie fait à jamais, partie de nos coeurs. Son sang unique coule dans les veines de tous, car seul lui, à pu nous construire petit à petit : tout comme un dieu. Un dieu puissant & pourtant faible, un dieu hargneux & doux, un dieu qui aime & qui déteste, car dans ce monde, il faut de tout... Dans ce monde, elle, elle devait être la simplicité, les gestes doux, les mots gentils & la sagesse. En elle, il y avait pleins de beaux sentiments à partager avec qui... Jamais n'a vraiment trouver avec qui. Ce qu'elle savait, c'est que la vie était bien différente de ce qu'on pouvait penser. Elle se posait des questions bien différentes, aujourd'hui. Le temps avait fait d'elle une ponette si rare... On aurait pu dire une perle. Ainsi, elle avait décidée de finir ses jours ici. Car aucun lieu ne méritait mieux la sérénité de Kyoko en ces derniers instants. Si je parlais juste avant d'une légende ou d'une histoire compliquée, c'est pour montrer à quel point, Kyoko a vécut & aimer, qu'elle a appris à pardonner l'impardonnable & compris bien des choses. Sur terre, il n'existe pas seulement des hommes & des chevaux, mais il existe aussi des petits insectes utiles pour la planète, des animaux charognards & aussi d'autres herbivore... Sur terre, il y a simplement de tout. Oui, car il faut de tout pour faire un monde. & maintenant qu'elle l'avait compris, elle pouvait finir sa vie en paix. Même si celle-ci semble plus longue que prévu. Aussi, elle préféra s'aventurer ici pour errer encore & encore jusqu'à ce que la fatigue soit trop grande & que Morphee accepte de l'arrêter de la faire dormir pour la placer dans le monde des ancêtres, ceux qui surveillent dans le ciel. Mais elle, elle n'en aurait pas envie. Trop de choses ont bouleversé à jamais sa vie pour encore avoir envie de rire, se réjouir, jouir & s'éblouir. La disparition de Storm Lover & la mort de Draï resteraient gravé dans sa mémoire pour une éternité. Elle avait passé sa chance, plus jamais elle nes les reverrait ni l'un comme l'autre & elle en était parfois, même souvent, triste, passant souvent à autre chose. Si aujourd'hui je vous parle d'elle, c'est qu'elle a enfin remit ses pieds sur les terres. Ses sabots foulèrent la terre avec quelques épines de pins sur le sol frais & moelleux. Une délicate odeurs chatouillait les naseaux de la petite ponette bai. Elle qui était si heureuse ici, était encore plus joyeuse que lorsqu'elle avait connu le "grand amour". Un sentiment inexpliquable faisait battre son coeur à la chamade, comme si un rêve venait de se réaliser. Oui, les millions de chaînes qui emprissonnaient Kyoko dans son esprit devinrent le temps d'une minute, aussi légères que des plumes. Un minuscule sourire, était sur ses petites lèvres.... Heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
BlackBerry
Blacky - Chien : D


Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 21
PUF : Pocket
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Si c'est pour toujours...   Dim 8 Mar - 8:37

[- BlackBerry - Come back for you, just a moment -]


Les sabots fins et noirs foulèrent la terre mousseuse, soulevant les épines de pin roussies par le temps. Elle leva les yeux autour d'elle, dans un geste presque las, et son regard enroba les troncs des grands arbres de la forêt. Life Horse avait tant changé. Tôt ce matin, alors qu'elle était arrivée, son pays semblait s'être éteint, et le monde disparu. La flamme constante qui avait animé les lieux s'était évaporée, incendiant le sol et mourrant dans ses entrailles sans qu'on ne puisse l'arrêter. Cruel retour qui valut à la vieille fjord un vague sourire rêveur. Les souvenirs innombrables étaient tellement intenses qu'elle avait du mal à tous les contenir. C'était atroce et beau à la fois. Un retour ... Oui, un retour pour mourir ici mes Amis. Tous vous revoir dans vos corps amaigris par le temps. Et si je puis distinguer dans vos prunelles le reflet de notre éclat passé, alors je serais comblée, pour le restant de mes jours Bienheureux, à vos côtés, au coin d'un feu qui n'a pas succombé. Et l'on se rapellera ensemble la beauté de Notre pays Bien-aimé, la communauté disloquée que nous formions, tous enlacés entre les fleurs de cerisiers qui ont fané dans le sol criant de vérité.

BlackBerry inspira l'air parfumé qui s'infiltra dans ses naseaux comme un baume de douceur, apaisant, fortifiant. Triste et joyeuse à la fois, c'était une Seule émotion dans un Seul corps qui avait hâte de rencontrer ses derniers amis, avant de partir pour se reposer éternellement, et découvrir l'au-delà. La vieille fjord posa son regard sur une silhouette avoisinante qui, tout comme elle, semblait hasardeusement ici pour un ultime retour. Un dernier combat où il n'y aurait qu'un seul clan, qu'une Famille. BlackBerry ronfla des naseaux et mouva son corps encore gracieux mais ayant perdu de sa beauté au fil du temps; et approcha de quelques pas. Elle la reconnut, lentement. Elle se rappelait comme d'un rêve oublié de l'étrange ponette, brièvement rencontrée. Et pourtant, son coeur bondit tellement fort qu'elle en oubliait le reste. Quelqu'un enfin, Une avec qui partager sa nostalgie, Une qui comprendrait, comme si elles s'étaient connues depuis des années. Cela faisait si longtemps ... Tellement loin le Bon Temps de notre jeunesse. BlackBerry hennit faiblement, mélodieuse dans son appel; et enfin

Respira.


[ Très beau texte de ta part. D'autres chevaux sont les bienvenus <3]

___________________



Personnages fixes.
Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
? / Ice Wing
« A dancing Demon, splattering Crimson... »


Féminin Nombre de messages : 5075
Age : 22
PUF : CrEpUscul
Date d'inscription : 04/03/2007

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours: 4
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Si c'est pour toujours...   Sam 16 Mai - 16:53

up

___________________
" Run, you clever boy. And remember me. "
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si c'est pour toujours...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si c'est pour toujours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Pour toujours, c'est un temps très, très long, et le temps a une façon bien à lui de changer les choses...
» Rien ne disparaît pour toujours ~ IlHan
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ? Caëlyn
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Règlement, contexte, MAJ et nouveautés. :: Archivage. :: x Archives du jdr-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit