AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Echo ! Echo ! :D [PV] 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monster`
Les mots ne vivaient que par eux.



Féminin Nombre de messages : 97
Age : 22
PUF : Reila San.
Date d'inscription : 17/06/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Echo ! Echo ! :D [PV]    Ven 18 Juin - 16:25


Echo ! Echo ! :D


    C'est drôle quand on se rends compte qu'on perche, mais alors à un point fou. Parce que bon, quand on perche généralement on regarde quelque chose, mais quand on se rends compte qu'on perche, impossible de se rappeler de ce qu'on regardait. Par conséquence, j'étais assis - oui oui, assis - sous un grand arbre, protégeant mon poil d'été de la pluie douce qui tombait, et essayant en vain de me rappeler de la chose en particulier que je regardais juste quelques minutes avant lorsque je perchais spectaculairement, complètement inconscient de tout ce qui se passait autour de moi. Doucement, je laissais un gros bruit et une bouffée d'air sortir de mes naseaux, exprimant par la même occasion mon ennui, mais également ma satisfaction. Mes oreilles se pointèrent doucement, et mes yeux brillèrent, reflétant chaque goutte d'eau qui tombait à quelques centimètres de mes naseaux. J'entendais mon petit encolure en dehors des branches de l'arbre et fermais les yeux en sentant les gouttes fraîches me tomber sur le bout du chanfrein. Un bruit rauque de bonheur grognait dans ma gorge, comme lorsqu'un cheval est couché et qu'il s'endort à moitié. J'étais heureux, comme ça.

    Une brise douce changea la pluie de sens, et j'en reçu soudain toute une vague d'eau dans le visage. Je me relevais brusquement, les oreilles plaquées, et secouais le visage, mon toupet trempé envoyant de l'eau tout autour de moi. Restant là, debout, fouettant l'air de ma queue couleur feu, je levais haut la tête, et soupirais en sentant les crins trempés de mon toupet se coller à mon chanfrein. Je détestais par dessus tout avoir le toupet mouillé. Dans tous les cas, maintenant que j'étais un peu mouillé, autant que j'aille entièrement sous la pluie. Prenant un trot léger, je m'élançais sous les gouttes lourdes, et me allongeais mon trot en rejoignant le chemin que j'avais aperçu au loin. Je laissais la tête basse, l'encolure arrondi et les oreilles également basses, trottant le plus vite possible, et allongeant pour faire des foulées plutôt grandes malgré ma petite taille. La terre était molle sous mes sabots, et je n'appréciais pas tellement cela, je préférais avoir les herbes me chatouillant la fourchette que la boue se collant dessus. Soudain, un coup de folie me prit, et je bondis en l'air, envoyant mes postérieurs au dessus de moi et partant dans un galop déchaîné, envoyant cailloux et boue derrière moi, la queue panachée et l'encolure allongé au max.

    Après quelques minutes que je galopais, je me rendais compte que la pluie était beaucoup plus fraîche qu'avant, et que l'air également. Je me stoppais net, trottinais sur place quelques secondes, puis me posais, la tête en l'air, observant la neige autour de moi, et celle qui tombait. Le ciel était blanc, tel un drap propre que l'on mets sur un lit, et au loin une immense montagne se dressait devant moi. Je ne prit pas longtemps pour l'atteindre, juste quelques minutes de plus de mon galop, un peu plus tranquille qu'avant, et j'y étais. Déterminé, j'avais commencé à m'avancer sur le chemin, observant la neige tomber autour de moi, et secouant la tête lorsqu'il y en avait qui se posait sur mes oreilles, ou mes naseaux. Après une bonne heure, la neige s'arrêta, et je me rendis compte à quel point c'était silencieux. Je soufflais bruyamment. Le vent s'était calmé aussi, et j'arrivais à présent en haut de la montagne. Un grand plateau se dressait devant moi, et j'hésitais un instant, avant de m'aventurer dessus. Je découvris alors que c'était juste de la neige, tout simplement. Je me mis à gratter dedans, me préparant à me coucher, et remarquais que lorsque je grattais, ça résonnait. Encore une patte légèrement surélevée au dessus de la neige, la tête basse et observant le sol, mes yeux regardèrent autour de moi avec un regard de jeune garçon malicieux, mes oreilles se pointèrent, et un immense sourire joueur se dessina sur mes lèvres. Je relevais la tête, et posais mon sabot, laissant un frisson parcourir ma colonne vertébrale avant de me mettre à chanter le plus fort possible, la première chanson qui m'arriva à la tête, trottinant en rond et écoutant l'écho résonner autour de la montagne.

« HAKUNA MATATA, MAIS QUELLE PHRASE MAGNIFIIIIQUEE iique iique iique.. HAKUNA MATATA, MAIS QUEL CHANT FANTASTIIIIQUEE iique iique iique.. CES MOTS SIGNIFIIENT, QUE TU VIVRAS TA VIIIIE iie iie iie.. SANS AUCUN SOUCIIS iis iis iis.. PHILOSOPHIIE iie iie iie.. HAKUNA MATATA atata atata atata.. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.glimmical-impact.skyblog.com
BlackBerry
Blacky - Chien : D


Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 21
PUF : Pocket
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    Ven 18 Juin - 19:08

    (Musique > Train - FT Island
    Ne pas regarder la vidéo, ça sert à rien.)

    Akira



    Il n'y a que la passion qui fasse vibrer un coeur déjà heureux.


    La neige retombait en poussière d'étoiles à chacun de ses pas, tantôt éparse, tantôt serrée en une ouate compacte, et chaque petite particule reprenait sa place sur le lit blanc après quelques secondes interminables de battement. Les volutes blanches tournoyaient autour de lui, et s'y fondait harmonieusement son souffle lent et profond. C'était un grand mâle gris, robe blanche et dorée aux teintes romancées, dont la puissance des membres lui octroyait assez de confort et d'équilibre pour n'avoir aucun effort particulier à faire dans la poudreuse qui freinait habituellement les pas. Sur ce plateau hors du monde et du temps, là où une pendule aurait pu se figer, que ce soit par le froid ou par l'irationnalité du lieu, l'atmosphère onirique était à son comble. Elle était propice au rêve, à l'évasion, à la poésie, elle était source de sérénité pour certains, d'inquiétude pour d'autres.
    Ses pensées à lui voguaient inlassablement vers ce qui n'était ni le paradis ni l'enfer, ni un lieu ni une scène, mais vers une seule personne, en réalité l'objet de ses désirs et amours les plus profonds. Oui, il pensait à Elle, à Elle, toujours, son miroir, son amour, sa tendre promise. Les mots manquaient presque.
    Ses grands yeux bruns et un peu fous, recouverts par de longs cils noirs, se posèrent sur une silhouette alezane, immobile sur la poudreuse. Akira ronfla doucement des naseaux, l'esquisse d'un sourire étira ses lèvres. Mais soudain, le mâle, semblant encore petit et jeune, si ce n'était son statut d'adulte, se mit à clamer, à crier, hurlant ou chantant une chanson qui n'était pas d'ici, une chanson sûrement connue de lui seule, ou même inventée sur le moment. Le vacarme se heurta successivement aux parois sombres et menaçantes de la montagne, résonna longtemps, très longtemps. Même si elle venait d'un bon sentiment, d'une allégresse inexpliquée et inexplicable, cette initiative était étrange, en, pleine contradiction avec l'instinct de survie normal dont est normalement doté tout être.
    Toujours ce sourire un peu dément collé aux lèvres, Akira accélara sa foulée déjà ample et trotta silencieusement jusqu'à l'inconnu. En même temps qu'il frôla son flanc, il vint, de dos, lui sussurer à l'oreille :

    - Quelle belle chanson; c'est dangereux, vous savez ? C'est que, vous pourriez y laisser votre peau, vous savez, les avalanches, ces choses-là n'arrivent pas qu'aux autres.

    Sa voix, en même temps d'être teintée de sa pure folie, était chaude, incroyablement chaude et tendre, envoûtante presque. De cette bouche pouvait sortir n'importe quoi, et l'on ne pouvait jamais vraiment savoir ce qu'il pensait; et seulement l'apprécier, ou lui faire confiance.

___________________



Personnages fixes.
Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Monster`
Les mots ne vivaient que par eux.



Féminin Nombre de messages : 97
Age : 22
PUF : Reila San.
Date d'inscription : 17/06/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    Ven 18 Juin - 19:38


    Ma chanson résonnait contre chaque paroi autour de moi, et une fois tout fini, j'écoutais l'écho régulier de ma voix dans mes oreilles. C'était marrant à écouter, et une brindille de folie, mon caractère de gamin et de poulain pas encore savant du danger qu'est la neige, ressortit aussitôt. Les yeux brillants, j'observais le ciel blanchâtre, le sol blanchâtre, les montagnes.. blanchâtres. Doucement, mes oreilles se pointèrent, se reculèrent, se baissèrent, bougèrent dans tous les sens. J'entendais quelque chose, je ressentais une présence, mais je ne me retournais pas, pas assez curieux, et voulant avoir la surprise de savoir qui venait d'arriver jusqu'à moi. Je levais un sourcil. Son pas s'était accéléré. Je ronflais tranquillement des naseaux, ma tête assez basse, une oreille pointée, l'autre reculée, les naseaux dilatées, et la queue fouettant d'un geste fluide et régulier l'air frais qui m'entourait. Soudain, quelque chose frôla mon flanc. C'était un équidé, ça c'était sur, et il était bien plus grand que moi. Comme d'habitude me diriez vous. Sa peau chaude frôla la mienne, et soudain, sa voix douce était dans mon oreille. C'était un mâle, et il avait l'air bien gentil, mais sa voix si sympathique et mielleuse me faisait tant peur en même temps, comme si elle cachait une certaine horreur, comme si elle voulait capturer la confiance pour en faire ce qu'elle voulait par la suite.

    Je sursautais légèrement en entendant ce qu'il disait. À vrai dire, les avalanches, je n'y pensais vraiment pas, mais alors pas du tout. Un frisson parcourut ma colonne vertébrale, et je secouais légèrement la tête. Je me tournais alors rapidement, restant soudain très léger dans mes gestes, et méfiant, méfiant de tout. J'observais un instant le cheval qui se trouvait en face de moi. Sa forme était plus grande que moi, c'était une race plus costaud que la mienne, mais il était si majestueux, et avait l'air si fort. Sa robe était blanche, mais c'était ce que l'on appellerait gris chez moi. La tête légèrement penchée sur le côté, les oreilles droites, mais un peu reculées, je l'observais d'un oeil méfiant et juste, cherchant dans son regard une certaine méchanceté. Il avait cet air malicieux, ce sourire amusé sur son visage, qui me disait qu'il ne fallait sûrement pas que je me fie aux apparences. Tout de même, je fronçais les sourcils, et répondis à sa exclamation, soudain vénère.

« Je n'y avais pas pensé, mais merci bien de m'avoir éclaircit sur ce sujet. »
    Et comme ça, d'un seul coup de mauvaise humeur, je me tournais, et me mis dans un trot régulier, ma queue fouettant toujours l'air, les oreilles plaquées, et un air un peu blasé sur le visage. C'est vrai quoi, il avait trop cassé mon truc. èwé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.glimmical-impact.skyblog.com
BlackBerry
Blacky - Chien : D


Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 21
PUF : Pocket
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    Sam 19 Juin - 13:35

    Akira observa sans broncher le jeu d'humeurs auquel se livrait son interlocuteur, seulement avec un petit sourire en coin qui ne le lâchait pas. L'autre sembla frustré et vexé, changeant soudainement d'humeur, comme piqué au vif. C'était amusant de voir comment la situation s'était retournée avec quelques paroles seulement, comment l'alezan s'était méfié de lui. Mais il n'avait pourtant pas à le faire. Non, vraiment pas.
    Le gris était un mâle mature, et il avait énormément de choses en lui qu'on ne pouvait jamais deviner au premier abord, il avait des choses que certains ne voyaient pas, ne comprenaient pas ou du moins ne le voulaient pas. Après tout, il était vraiment déroutant. Une seule, une sûrement, savait tout. Mais cela ne le dérangeait pas d'être parfois incompris, il n'en ressentait aucune frustration, après tout, il aimait les autres et était intouchable.
    Ses yeux brillaient intensément, et lorsque l'autre lui tourna le dos après une réplique qui fusa assez naïvement, Akira eut un éclat de rire cristallin, et un large sourire vint sincèrement remplacer celui qu'il avait.
    Il revint se placer, cette fois à côté du mâle, calquant son allure ample sur la sienne, et son regard chaud et généreux se posa sur lui pendant qu'ils faisaient voler la neige.

    - Mais moi, j'aime ceux qui chantent, vous savez. J'aimerai bien vous entendre encore, déclara-t-il chaleureusement, avec une voix plus douce et moins ambiguë, même si dans ses précédentes paroles il n'y avait eu qu'une affection un peu démente.

___________________



Personnages fixes.
Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Monster`
Les mots ne vivaient que par eux.



Féminin Nombre de messages : 97
Age : 22
PUF : Reila San.
Date d'inscription : 17/06/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    Dim 20 Juin - 17:51


    Après un petit instant, je me remis au pas, tranquillement, mes naseaux frôlant la neige, et ma queue suivant simplement le mouvement de ma croupe. Mes oreilles restèrent cependant à leur place, plaquées contre mon crâne, encore vexé d'avoir été coupé en plein milieu de ma magnifique chanson. Je pensais que l'étalon était parti, puisque je n'entendais plus rien, et il ne venait pas à moi, mais juste au moment où j'allais me retourner, j'entendis des pas derrière moi. A part si un autre cheval était arrivé sans que je le sache, c'était sûrement l'étalon blanc qui me rattrapait au trot, et bien vite, il vint caler son allure à mon pas régulier et calme. Je sentais son regard sur moi, mais je n'osais tourner le regard. Je ne savais vraiment pas bouder les gens, c'était pas possible. J'étais même incapable de faire la gueule à quelqu'un que je ne connaissais qu'à peine. Je suis bien trop faible dans ce domaine là, je tiens trop aux gens moi. Sa phrase était remplie d'une chaleur immense. C'était gentil de la façon dont il parlait, et d'entendre qu'il appréciait les gens qui chantaient, cela me fit sourire intérieurement. Je me battais pour ne pas laisser un sourire décorer mes lèvres douces, et tournais légèrement la tête vers lui, mes oreilles s'avancèrent légèrement, mais ne se pointèrent pas pour autant, et ma lèvre inférieure se tordit d'une façon que je pensais impossible pour un cheval, et se poussa en avant de la lèvre supérieure, affichant une mine boudeuse, je levais légèrement la tête. Même en étendant mon encolure le plus haut possible, je n'étais pas plus grand que lui, et ça m'embêtait. Je me redressais légèrement, puis finalement, laissais tomber, après tout, tout ce qui est petit est mignon, n'est-ce pas ?

    Tout de même, ma lèvre encore tordue et mes naseaux dilatées, je finis par monter ceux-ci au ciel, un air contraint sur le visage, la queue panachée, les yeux fermés, comme fait un enfant lorsqu'il fait la tête, avant de lui répondre, encore boudeur.


« Nah. Si vous voulez que je chante, va falloir m'obliger. »

    J'ouvris un oeil, l'observant un coup pour voir sa réaction, avant de refermer les yeux, sûrement l'air gamin, et très ridicule. Mais de toute façon, je m'en foutais. Le ridicule ne tue pas, et ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort, alors Nah !.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.glimmical-impact.skyblog.com
BlackBerry
Blacky - Chien : D


Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 21
PUF : Pocket
Date d'inscription : 04/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    Mar 22 Juin - 17:09

    Akira eut un sourire amusé devant toute la comédie que lui fit l'alezan, jouant un jeu d'enfant, statut qui semblait lui manquer. Tout cela était naturellement amusant et sans gravité. Le grand gris recula de quelques pas, flâna un peu dans la neige en observant l'autre du coin de l'oeil. Il avait pris une pose hilarante, feignant être vexé et décidé à ne rien faire sans qu'on l'ait forcé, alors qu'il était en réalité avide de rencontres, du moins notre mâle gris le supposait. Il ne put réprimer un bref éclat de rire qui sonna doucement dans sa bouche, ses yeux pétillèrent encore plus, d'une certaine folie qui lui était propre. Il pouvait s'adapter à tout, n'importe comment et avec n'importe qui. En l'occurence, ce n'était pas très difficile.

    - Je n'oserais pas vous forcer. Affirma-t-il d'une voix chaude et suave. Aussi, je suis navré de vous avoir frustré et importuné, ajouta-t-il avec un repentir assez convaincant, néanmoins un coin de sourire le trahissait nettement.

    Il pivota souplement sur ses talons, épousseta la neige légère et fit demi-tours à pas tranquilles et frivoles, s'éloignant visiblement vers un coin plus vert de la montagne, ses crins argentés battant sur son épaule.

___________________



Personnages fixes.
Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Monster`
Les mots ne vivaient que par eux.



Féminin Nombre de messages : 97
Age : 22
PUF : Reila San.
Date d'inscription : 17/06/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    Ven 9 Juil - 7:56

    L'étalon semblait donc in-intéressé par ma voix. Il me disait qu'il aimait que je chante, et ensuite qu'il n'oserait pas me forcer. Je levais un sourcil inexistant, puis me mis à marcher vers un coin d'herbe, faisant genre, moi je m'en fiche, je ne chanterais donc pas, et je t'ignorerais. Je broutais donc tranquillement, grattant de temps en temps la neige pour trouver le peu d'herbe qui était cachée en dessous. L'herbe était bonne, mais je préférais celle en bas de la montagne, ici, elle était froide et croustillante, alors qu'en bas, elle était fraîche, mais juteuse et douce. Pendant que je dégustais donc cette herbe, j'observais tout autour de moi. Du coin de l'oeil, je jetais parfois des regards vers le grand étalon blanc, m'assurant qu'il était encore là. Tant qu'il ne partait pas, cela voulait dire qu'il voulait bien rester en ma compagnie.. non ? Je levais alors la tête, et me mis à marcher en rond, un coup d'ennui m'étant tombé dessus tout d'un seul coup. Les yeux plissés, les oreilles en arrière, je marchais énergiquement sur un grand cercle, fouettant machinalement l'air avec ma queue alezane, comme si l'on me longeait. Un soupire s'échappa entre mes lèvres, et après quelques minutes, je me mis au trot, poussais un soupire et pirouettais vers l'étalon blanc. J'accrochais un sourire à mes lèvres, et arrivais enfin à ses côtés, marchant mine de rien avec lui, essayant de suivre ses grands pas, et de ne pas trop faire attention à quel point il était plus grand que moi. J'observais tout autour de moi, et tout en fixant mon regard sur le côté opposé où était l'étalon blanc, je pris la parole d'une voix calme.

« Moi, c'est Silly God Disco, si vous voulez savoir. »
    Je ne savais pas s'il en avait quelque chose à cirer ou pas, mais je le disais tout de même, quand on ne tente rien on n'a rien, c'est bien cela que l'on dit, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.glimmical-impact.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echo ! Echo ! :D [PV]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Echo ! Echo ! :D [PV] 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Le Cycle de Hoth] Paquet de Force 4 : L’Attaque de la Base Echo - Assault on Echo Base
» ECHO DES PLAINES ? le vol noir des corbeaux sur nos plaines.
» Les sapeurs
» ? ECHO-ALICE ? Les choses qu’on possède finissent par nous posséder.
» Et si la mort rode partout, où seras-tu toi ? [PV Echo du temps]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Règlement, contexte, MAJ et nouveautés. :: Archivage. :: x Archives du jdr-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit