AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « le commencement ; libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Butterfly Velvet
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 22
PUF : Clipseez
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: « le commencement ; libre.   Dim 15 Aoû - 11:33

le commencement ; chapter one
Il y a une seule question que je me pose en ce moment, j'aimerais vous la dévoiler mais cela ne concorderait pas avec mon caractère. J'en suis désolé. Pourtant il faudrait que je me remette en question pour avancer dans une nouvelle vie, celle ci a débuté il y a quelques jours, je ne les ai même pas compté. Je n'ai pas besoin d'avoir de repères temporels puisque mon seul bute est de retourner vers mon passé même si je juge que c'est une mauvaise chose. Qu'en pensez vous ? Je me parle à moi-même, oui, c'est ça, c'est normal que je ne reçoive pas de réponse. Sachez que ce monologue intérieur m'agace, il me hante tous les jours, m'accompagne au file des heures. Comment pourrai-je m'en sortir ? Dans mes yeux luit la détresse que je ressens au plus profond de moi. Mes mouvements sont lents et trainés. Ma tête est basse et mes oreilles sont plaqués contre ma nuque depuis très longtemps. Ma robe baie brune est ornée de blessures profondes, la poussière s'y incruste, ce qui crée d'immondes infections. Je ne prends plus soin de moi et ça se voit. Personne ne m'approche, je suis si seule, enfermé sous cette carapace incassable. Cette dernière n'est pas prêt de se fissurer. j'aimerais trouvé un ami déterminé à m'aider, mais quelque chose m'empêche d'aller vers les autres.

C'est en secouant la tête que ce monologue s'en alla et je reviens brusquement à la réalité. Une immense plaine s'étendait devant moi. Je pénétrai dans une herbe haute et verdoyante. Du haut de mes un mètre trente cinq, j'avais l'air idiote. Cette herbe m'obligeait à relever la tête afin d'avoir le meilleur champ de vision possible. J'avais peur des autres, quelqu'un pouvait surgir de n'importe où. Fallait-il que je m'en aille vers de paysages plus dégagés ? Personne ne pouvait répondre à ma place. alors, je continuais la marche que j'avais entamer à l'aube. je ne savais pas où elle allait me mener. Sa destination était clairement inconnu.

Quelques minutes plus tard, une force s'approchait de moi, elle faisait vibrer le sol. Elle se rapprochait rapidement. Je fis un mouvement de recule. Mes muscles se crispaient sous l'effet de la terreur. J'avais également levé ma tête brusquement. Mes yeux balayaient les hautes herbes. Je vis au loin une silhouette qui avançait dans ma direction. Mes mouvements étaient saccadés. Ma respiration accélérait au fur et à mesure que l'étrangé s'approchait.
Revenir en haut Aller en bas
Smokey Mind.
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 22
PUF : CookieCake
Date d'inscription : 15/08/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: « le commencement ; libre.   Dim 15 Aoû - 22:24

C’est il y a maintenant 4 ans qu’en naissant j’ai donné la mort a ma mère et mon frère, sous le regard fou de mon père. Je me suis toujours posais énormément de questions, pourquoi il eu fallu que ce soit lui et non moi ? Et tout simplement, pourquoi ce soir là il du y avoir naissance et décès ? Le destin vous me direz. Fichu destin tout de même… Et encore je n’ai aucun droit de me plaindre, ça aurait pu être pire. Longtemps, je me suis forcée de n'avoir envie de rien, pour ne pas souffrir de ce qui me manquait. Et ça restera ainsi pour longtemps encore. Je me perdais dans mes pensées sans me rendre compte de ma destiné, comme la plupart du temps, ce sont toujours mes sabots qui me guident. Ils choisissent à ma place. Il vaut mieux de toute manière, sinon je serais surement encore sur mon lieu de naissance. Je regardais autour de moi la tête baissée. Je n’y voyais rien. A part peut être des hautes herbes qui m’entouraient. Je n’avais aucune issue. Ma respiration s’accélérait. L’idée d’être enfermé m'insupportait. Mon premier reflex fut de partir au galop sans ne rien calculer, je ne sentais plus rien, je voulais sortir d’ici et vite. Une crevasse dans le sol terreux me fit trébucher. Je me suis arrêtais et j’ai levé la tête au maximum que je pouvais pour reprendre mon souffle. Et évidement je vis cette jument a même pas une dizaine de mètres. Je reculais de plus en plus, personne ne s’approche autant de moi. Surtout dans un endroit enfermé a ce point. Je l’observais d’un regard noir et agressif. Un regard qui m’était habituel…
Revenir en haut Aller en bas
Happy Meal ♫
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 17
PUF : Happy.M
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: « le commencement ; libre.   Lun 16 Aoû - 9:32

♫ [ Désolée de vous déranger... Je peux poster moi aussi ? J'en avait l'intention hier soir mais il était assez tard et j'ai dû aller me coucher ... 'o' ] ♫

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Velvet
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 22
PUF : Clipseez
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: « le commencement ; libre.   Lun 16 Aoû - 10:29

C'est en voyant arriver une jument grise qui me regardait d'une façon étrange que je lâcha un long soupire de désespoir. J'avais conscience de ce qui m'arrivait et j'essayais de maximiser mes chances pour me sortir de cette impasse où la seule issue était la mort. Il fallait que je rencontre quelqu'un qui me comprendrais, mais apparemment, aujourd'hui n'était pas le bon jour. Dommage. Le moment de panique était passé. Oui, ceux-ci étaient incontrôlables et il m'était impossible de me rendre compte de ce que je faisais. Lorsque cela m'arrivait, je changeais de philosophie, je ne voulais que personne m'approche sans aucun prétexte. En ce moment, j'avais toute ma tête et je réalisai que ma réaction précédente était complétement idiote.

Je fus saisi d'un autre mouvement de panique, je reculai encore, renâclant bruyamment. Je tapais le sole avec mon antérieur ce qui fit un bruit sourd à cause de l'herbe. C'est en regardant la jument que je me dis qu'on avancerait pas beaucoup. J'avais une solution, m'enfuir ou rester ici dans le silence en étant ridicule ? Il fallait d'abord que j'attende une réaction de la pars de la jument.

C'est après une ou deux minutes que des pas légers se firent entendre au loin, je ne voyais que les herbes hautes bouger. Un petit cheval devait s'approcher, mais les vibrations dans le sol étaient minuscule alors qu'on pouvait voir que l'inconnu était tout prêt. J'en déduis alors qu'un poulain s'approchait. Oh non, pas de poulain. Par pitié ! Leur joie de vivre était insupportable, auparavant, je les aimais bien. Mais ce n'était plus la même histoire depuis le naufrage que j'avais vécu.
    (T'peux venir 8D)

Revenir en haut Aller en bas
Happy Meal ♫
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 17
PUF : Happy.M
Date d'inscription : 14/08/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: « le commencement ; libre.   Lun 16 Aoû - 12:43

C'était le petit matin... Enfin non ! C'était plutôt l'heure de manger ! C'était cela qui avait révéillé notre jeune pouliche crème du nom de Happy Meal. Un nom assez étrange pour un poulain non ? Enfin, peut-être pas... Que disais-je déjà ? A oui ce fût la faim qui obligea notre jouvencelle préférée a se lever courageusement et a rejoindre sa famille pour manger. Comme d'hab', ce fût sa tournée internationnale dans le troupeau. Des " Saluts ! " des " Boujours ! " des surnoms et d'autres surnoms, plus ou moins ridicule fusaient en tous sens. La petite gamine sautillait partout et, après avoir brouté un peu d'herbe bien fraîche, elle se résolut a aller voir ses amis pour une partie de cache-cache ou de chat touche touche. Comme d'habitude Sunset et Cherockee dormaient encore, seules Maya et Ayana étaient là. Elles essayait de réveiller les jeunes yearlings qui ronflaient bruyamment. Quand les petits mâles se réveillèrent, la jeune gamine proposa un chat touche-touche et se fût partit pour une grande cavalcade. Les jouvenceaux mirent le nez dans une forêt et n'y décollèrent pas pendant quelques minutes. Au bout d'un moment, a mesure qu'on avançait dans la forêt on remarquait que les arbres devenait de plus en plus rare et l'herbe joliement verdie fût rapidement parsemée de hautes herbes jaunes. Happy s'arrêta pour mâchouiller quelques brins d'herbes jaune et fit une grimace. C'était fin, c'était réffiné mais ça avait un goût de... de terre ! Et puis, au lieu de fondre dans la bouche c'était croquant... Dégoûtant ! La jeune pouliche recracha le reste d'herbe séchée qu'elle avait dans la bouche et rattrapa ses camarades qu'elle devait touché. Elle remarqua avec surprise qu'Ayana s'était blessée en buttant contre un caillon et que Maya s'était foulé la cheville en glissant dans la la boue. Sunset avait faillit se faire emporter dans le marécage et des crocodîles dormait profondément dans l'étang voisin. Maya, la plus jeune des yearlings s'approcha en boîtant de son frère et lui demanda :

- Sa va Sunset, rien de cassé ?

- Sa va, lui répondit celui-ci, j'ai juste eu la frousse de ma vie !

Ayana se retourna vers Happy qui aidait Sunset a se lever.

- C'est de ta faute ! C'est toi qui nous a poussé a aller ici !

Sunset s'était relevé et conduisit sa soeur vers la sortie de la forêt qui était asser loin et Ayana les suivi. Cherockee se retourna vers Happy. La jeunette baissait les yeux, un peu honteuse... C'était Cherockee qui avait eu l'idée d'aller dans la forêt, certe, mais c'était elle qui avait convaincu les autres en leur disant qu'il n'y avait rien a craindre. Leurs blessures n'était pas grave, mais ils étaient tous, les uns commes les autres, très sales et les adultes risquaient de les gronder. Mais ce n'était pas grave et elle sourit a Cherockee, lui donna un coup de tête et cria en s'en allant a toute vitesse :

♫ Touché ! C'est toi le chat ! ^O^ ♫

Elle courait, elle courait a tout vitesse, enjambant les branches des buissons qui la gênait, sautant par dessus les petits troncs d'arbre et grimpant sur les gros. Cherockee n'était pas très loin d'elle... A vrai dire, il courait presque a la même vitesse. Une petite rivière barrait le passage au loin, mais Happy sauta gracieusement de rochers en rochers et atteignit la rive. Cherockee fit de même mais avec moins d'élégance et glissa sur un des rochers. Les deux yearlings étaient pleins d'égratignures, des branches d'arbres étaient collés dans leur crinière et des traces de boue s'incrustaient dans leur pelage autrefois doux et soigné. Le pelage crème de la jeune Happy Meal brillait d'un éclat doré au soleil et le pelage pie de Cherockee luisait un peu moins que celui de Happy mais quand même un petit peu... Soudain Happy glissa et faillit dévaler une pente de terre dure qui ne se finissait pas... enfin si, mais après elle se perdrait dans les hautes herbes. Cherockee s'arrêta a disance. D'abord au petit galop, puis au grand trot, puis au trot et s'approcha de Happy au pas.

- Attend, je vais chercher de l'aide, aggrimpe toi bien, je vais aller super vite, promis !

Mais, quelques minutes plus tard, Happy lâcha prise et dégringola la pente dans un halo de fumée, de terre et de caillou qui se cognait contre elle. Puis elle se cogna a une autre cheval. Une jument, plus précisément. Une grande jument baie qu'elle regarda avec un sourire colgate, un sourire d'excuse. Plus loins, il y avait une jument grise. Les deux juments n'avait pas l'air d'être très amies. Happy toussa. La terre et la fummée qu'elle avait avalé en dégringolant la faisait tousser plus que jamais. La jeune pouliche se redressa sur ses pattes très maladroitement... comme tous les poulains de neuf mois quoi ! Etant assez grande par nature, la jeune pouliche ne faisait qu'une tête de moins que la jument baie, enfin, a peu près. Happy s'empressa vite de s'excuser, tendant haut la tête pour pouvoir voir les deux jument a travers les hautes herbes séchées :

♫ D... Désolée... Je... J'ai dévalé la pente et... Je ne vous ait pas vu, je jouait a chat avec mon ami qui est parti chercher de l'aide... =S ♫

Sa voix cristalline se perdit dans ce trou perdu et la jeune yearling plongea ses yeux bleu azure dans ceux de la jument baie... Son poil crème était maintenant plus proche du gris que du blanc et les plaques de boue et de terre sêchés la grattait, mais elle ne pouvait pas s'ébrouer sans envoyer plein de boue, de terre et de fumée aux deux juments...


Dernière édition par Happy Meal ♫ le Lun 16 Aoû - 13:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Smokey Mind.
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Age : 22
PUF : CookieCake
Date d'inscription : 15/08/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: « le commencement ; libre.   Lun 16 Aoû - 13:28

Mon regard ne lâchait pas la jument baie. Je l’observais du mieux que je pouvais. Ma respiration saccadée quelques minutes avant redevenu normale. La baie ne bougeait pas et ne montrais rien, a part peut être un peu d’agacement. Je n’eu le temps de rien faire car mon attention se porta d’un coup sur les hautes herbes d’en face qui se balançaient dans tous les sens. Je ne voyais rien arriver a par un nuage de poussière foncé sur nous, ou plutôt sur la jument en face de moi. Aller, a tous les coups avec la chance que j’ai toujours eu, ce sera un poulain. Un nuage de fumé envahissait l’air et il se passa quelques minutes avant que je puisse apercevoir la boule de poil qui venait de dévalé la pente. Tiens qu’est ce que je disais, une pouliche. Je sortis les dents et regarda la chose à moitié grise et terreuse agressivement. Avec son air innocent de petite princesse qui s’excuse, elle m’agaçait déjà. Je tapais mon sabot violemment au sol. Elle avait bien eu de la chance de ne pas tomber sur moi. J’attendais la réaction des deux équidés pour décider de ce que je pourrais bien faire…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « le commencement ; libre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

« le commencement ; libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Règlement, contexte, MAJ et nouveautés. :: Archivage. :: x Archives du jdr-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit