AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
PUF : The Reason that's the Sky is blue
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Mer 22 Sep - 18:01


San Francisco
M O O N L I G H T F I R E
3h31



    IL ÉTAIT TROIS HEURES TRENTE ET UNE À SAN FRANCISCO. JE N’ARRIVAIS PAS À DORMIR EN CE MERCREDI SOIR PLUTÔT CALME. J’ÉTAIS EN VACANCES, ET LA SEULE CHOSE QUI ME PRÉOCCUPAIT, C’ÉTAIT ELLE. JE LÂCHAIS UN SOUPIRE TANDIS QUE MON CŒUR BATTAIT À TOUT ROMPRE. ELLE S’APPELAIT VICKY, JE L’AVAIS CROISÉE DANS LA RUE, UN JOUR EN SORTANT DE LA LIBRAIRIE. MALADROITEMENT, JE L’AVAIS BOUSCULÉ. ELLE EN PERDIT TOUS SES ACHATS SUR LE SOL, J’ÉTAIS PROFONDÉMENT DÉSOLÉ DE CE DÉSAGRÉMENT. DÈS L’INSTANT OÙ J’AVAIS CROISÉ SON REGARD, JE FUS TRANSPORTÉ DANS LA VIVE MUSIQUE D’UN ROCK BIEN SAIGNANT. SA CHEVELURE BLONDE SE CONFONDAIT AVEC LE BLÉ, LE BLEU DE SES YEUX ÉTAIT TEL LE CIEL À LA CÔTE D’AZUR. SON SOURIRE SI DOUX…

    DEPUIS LE TEMPS DANS CE MYSTÉRIEUX RÊVE, JE M’ÉTAIS AFFIRMÉ, JE SAVAIS POUR QUI J’ÉTAIS, POUR QUI JE JOUAIS CETTE COMÉDIE VULGAIRE. MON GALOP ÉTAIT BEAU, FIN, ÉLÉGANT, RAFFINÉ. MA CRINIÈRE AU VENT, ELLE ÉTAIT TEL UN CYCLONE DE LA MER. IL COMMENÇAIT À FAIRE NUIT, LE SILENCE RÉGNAIT DANS CET ENDROIT. LA VALLÉE COMMENÇAIT À PRENDRE SES COULEURS SOMBRES, ET LE CIEL ÉTOILÉ DE FIN D’ÉTÉ COMMENÇAIT À SE RÉVEILLER. SEUL LE BRUIT DU FROTTEMENT DE MES MEMBRES CONTRE LES HAUTES HERBES PERTURBAIT CETTE HARMONIE. DANS UN BEL ÉLAN, JE CASSAIS AU PAS. MES FOULÉES ÉTAIENT GRANDES ET TOUJOURS AUSSI FINES. L’ENCOLURE BIEN REMONTÉE SUR MES ÉPAULES, MA CRINIÈRE COULEUR CUIVRE TOMBAIT JOLIMENT EN CASCADE. COMME À SON HABITUDE, MON TOUPET CACHAIT LÉGÈREMENT MES YEUX À LA COULEUR ONYX. MES NASEAUX REMONTÈRENT LÉGÈREMENT DANS LES CIEUX, HUMANT L’AIRE. UNE PRÉSENCE ÉQUINE ÉTAIT DANS LES PARAGES, J’ÉTAIS ALORS, TOUS MES SENS EN ALERTE.

Revenir en haut Aller en bas
Moonlight Fire
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 23
PUF : Daemoon
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Mer 22 Sep - 20:17

[Désolée pour tout le temps que ça m'a pris ^^ on me laissait pas écrire xD En plus c'est pas génial --']

J'étais tombée sur une plaine de hautes herbes mais vertes cette fois ci. La nuit commençait à tomber et je ne savais pas où dormir. Cette plaine m'était inconnue et n'était peut être pas le lieu idéal mais c'était mieux que rien. Seulement je n'étais pas encore fatiguée, j'avais le temps avant de sombrer dans le sommeil. Je continuais donc à marcher, contemplant le ciel étoilé au dessus de ma tête et regardant les premières étoiles s'allumer sur le ciel foncé mais dégagé de cette fin d'été. Une petite brise fraiche soufflait doucement faisant onduler ma légère crinière. Elle indiquait un hiver froid si je me souvenais bien des paroles de ma mère. Je fermais les yeux et m'arrêtais, encolure droite, tête haute, fière. Ma queue en panache indiquait que j'étais en chaleur mais c'était la fin et je ne dégageais pratiquement plus aucune odeur et de toute façon je n'avais plus aucune envie de pouliner après ce qu'il était arrivé à ... Mon visage prit une expression douloureuse et j'inspirai un grand coup pour me calmer et refouler la tristesse qui montait. Je baissais l'encolure, le nez au niveau du sol puis je m'ébrouai comme pour évacuer la tristesse. Je me dressais alors sur mes postérieurs, hennissant vers le ciel, vers les étoiles, hennissant tout mon amour à cet être si cher que j'avais moi-même achevé. Une larme apparue au coin de mon œil droit, ma vue se troubla doucement. Je me remis à marcher, me forçant à respirer profondément, essayant de me calmer. Mon corps avait repérer cet étalon vers lequel je m'avançais mais mon esprit n'y faisait pas vraiment attention ...
    « Je suis désolée ma toute petite, mon bébé, ma fille chérie. Je t'aime. »
Revenir en haut Aller en bas
http://sunstable-2.forums-rpg.com/forum.htm
Jack
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
PUF : The Reason that's the Sky is blue
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Jeu 23 Sep - 14:52

  • Ô COEUR-SERPENT, CACHÉ SOUS CE VISAGE DE FLEURS, QUEL DRAGON A JAMAIS VÉCU DANS UN SI BEL ANTRE. MAGNIFIQUE TYRAN, DÉMON ANGÉLIQUE, CORBEAU AUX PLUMES DE COLOMBE, AGNEAU VORACE COMME LE LOUP. EN TOUT POINT CONTRAIRE DE CE QUE TU SEMBLES EN TOUT, SAINT QUI SERAS DAMNÉ, TRAÎTRE SOUS L'ASPECT DE L'HONNEUR. QU'EST CE DONC, NATURE, QUI TE POUSSAIT EN ENFER LORSQUE TU ACCUEILLIS CET ESPRIT DU MAL AU PARADIS MORTEL D'UNE CHAIR AUSSI DOUCE ?
    D'UN PAS ÉLÉGANT ET SILENCIEUX, JE M'AVANÇAIS DANS CE TERRITOIRE ENCORE SI PEU FAMILIER. L'AIRE ÉTAIT GLACÉ, MALGRÉ L'ÉTÉ QUI SONNAIT SA FIN.
    DANS MON MÉCANISME, JE M'APPROCHAIS D'UNE CRÉATURE QUE J'AVAIS SENTIE AU LOIN. SON.. DÉSESPOIR ? SE FAISAIT SENTIR. LENTEMENT, TRÈS LENTEMENT, J'APPROCHAIS. JE L'ENTRE-APERÇUS, ET JE SUS DÈS LORS À CE QUE JE POUVAIS RESSEMBLER AVEC MA ROBE. UNE SORTE DE CARCASSE, AUX YEUX NOIRS ET AUX TÂCHES APPALOOSES ALORS QUE JE N'ÉTAIS QU'UN ÊTRE PIE. ARRIVÉ À QUELQUES MÈTRES D'ELLE, JE M'ARRÊTAIS. MON MENTON ÉTAIT LÉGÈREMENT RASSEMBLÉ VERS MON POITRAIL, MA CRINIÈRE TOMBAIT TEL UNE CASCADE. UN SABOT SUR SA POINTE, J'ÉTAIS DANS UNE JOLIE POSITION. MON REGARD SCRUTAIT LA DEMOISELLE.
Revenir en haut Aller en bas
Moonlight Fire
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 23
PUF : Daemoon
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Jeu 23 Sep - 15:57

Je laissai la larme couler sur ma joue avant de me ressaisir. Ce n'est qu'alors que je remarquai l'étalon en face de moi. Lui par contre m'avait remarquée et me détaillait sans rien dire. Je fis de même, sans méfiance pour une fois. Si il avait voulu me faire du mal il l'aurait fait plus tôt, lorsque j'avais la tête ailleurs. Il était plutôt beau mais je le sentais différent de tous les autres, je ne saurais pas dire pourquoi mais je le trouvais mystérieux. Je dois avouer que j'aimais bien le mystère. Il était pie, tout comme moi mais ses taches n'étaient pas du tout comparables aux miennes, je n'avais encore jamais vu une telle robe et je dois reconnaitre que l'étalon était assez beau. on se demandait même si il n'en faisait pas exprès, son port d'encolure et sa façon de se tenir sur ses jambes l'embellissaient d'avantage, comme si il posait.
Nous étions ainsi l'un en face de l'autre, nous observant mutuellement sans rien dire, sans échanger un regard. Finalement je le regardai dans les yeux et un sourire sincère apparut sur mes lèvres.
    « Bonsoir. La nuit est belle, n'est-ce pas ? »
J'accompagnai mes paroles d'un regard vers le ciel, les étoiles commençaient à apparaitre une à une dans le ciel nocturne. Au loin on pouvait voir quelques points lumineux apparaitre dans l'herbe, les lucioles commencèrent à s'envoler et ce fut comme si les étoiles était descendue sur la plaine, au milieu des hautes herbes. Je reposais mon regard vers l'étalon, me demandant ce qu'il pouvait avoir de différent, de spécial pour me donner une telle impression.


Dernière édition par Moonlight Fire le Jeu 23 Sep - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sunstable-2.forums-rpg.com/forum.htm
Jack
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
PUF : The Reason that's the Sky is blue
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Jeu 23 Sep - 16:17

    AH SI TA JOIE, MA JULIETTE, EST À SON COMBLE COMME LA MIENNE, MAIS SI TU ES PLUS HABILE À LA DIRE, QUE TON HALEINE EMBAUME L'AIRE QUI NOUS ENVIRONNE, ET QUE TA VOIX PAR AVANCE DÉPLOIE, DE SA BELLE MUSIQUE, LES BONHEURS QUE VA NOUS VALOIR, À L'UN À L'AUTRE, CE PRÉCIEUX RENDEZ-VOUS.

    ELLE SEMBLAIT ME DÉVISAGER COMME JE LE FAISAIS ACTUELLEMENT AVEC ELLE, SAUF QUE MOI, UN PEU PLUS DISCRÈTEMENT. DE SES IMPRESSIONS, JE SEMBLAIS L'INTRIGUER, PEUT-ÊTRE, J'AVAIS UNE ODEUR DIFFÉRENTE DES AUTRES CHEVAUX. SES YEUX SE LEVÈRENT ALORS AU CIEL, ALORS QUE J'APERÇUS LE REFLET DES ÉTOILES DANS SES PRUNELLES. ELLE TROUVAIT LA NUIT BELLE, MOI, JE LA TROUVAIS MAGNIFIQUE, UNIQUE. CHAQUE ÉTOILE QUE NOUS VOYIONS ÉTAIT PEUT-ÊTRE DÉJÀ MORTE, MAIS SA LUMIÈRE BRILLERAIT ENCORE 4 ANNÉES. LE REGARD CACHÉ, CEPENDANT POSÉ SUR LE CIEL PENDANT UNE DEMI-SECONDE, JE LUI RÉPONDIS

    "TRÈS MÊME." MURMURAIS-JE DE MA VOIX NATURELLEMENT ENVOUTANTE.

    DE CE FAIT, JE LEVAIS UN SOURCIL, ÉNERVÉ CONTRE MOI-MÊME, JE N'APPRÉCIAIS PAS CES PARTS DE MA PERSONNE, QUE JE SOIS HUMAIN OU ÉQUIDÉ. LA MOUE S'ÉTAIT INSTALLÉE SUR MON VISAGE, MAIS JE LA DÉCELA VITE PAR MON VIEUX SOURIRE EN COIN.
    MA ROBE BRILLAIT PRESQUE COMME MILLES FEUX SOUS CES ÉTOILES VIVANTES QUI VOLAIENT PRÈS DE NOUS. MA CRINIÈRE TOMBAIT TOUJOURS EN CHUTE D'EAU, TANDIS QU'ELLE FAISAIT RESSORTIR LES MUSCLES DE MON ENCOLURE.

Revenir en haut Aller en bas
Moonlight Fire
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 23
PUF : Daemoon
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Sam 25 Sep - 15:21

L'étalon leva les yeux vers le ciel à son tour en m'approuvant. Je souris d'avantage, un étalon sensible à la beauté des choses simple ! Mon père et mon frère étaient loin d'être pareilles et ça avait tendance à m'exaspérer qu'ils n'étaient pas capable de trouver une nuit étoilée ou un papillon magnifiques. La nature elle même était magnifique mais ils ne semblait jamais le remarquer.
Le regard posé sur le ciel je ne vis pas tout de suite le changement d'expression de l'étalon et lorsque mon regard se posa à nouveau sur lui je fus légèrement étonnée de le voir avec ce sourire en coin. Le mien se dissipa doucement et, curieuse, je demandai poliment.
    « Qui es-tu ? »
C'est alors qu'une étoile me passa devant l'œil droit. Je relevai d'abord la tête surprise puis, comprenant que c'était une luciole, un grand sourire apparut sur mes lèvres et je regardai les petites lumières danser joyeusement autour de nous.
L'étalon était entouré de lucioles, tout comme moi, comme si elles voulaient danser autour de nous et que nous nous mêlions à elle pour danser la vie et la beauté. Je les contemplais de mes yeux si sombres comparés à elles, leurs lumières dansantes se reflétant dans mes prunelles, les faisant briller de milles feux. Ma crinière flottait légèrement, portée par une petite brise passagère avant de se reposer en cascade sur mon encolure.
Je sentis quelque chose se poser sur mon dos, une luciole. Il y en avait une autre sur ma queue. Je frissonnai légèrement et les lucioles reprirent leur envol, faisant luire ma robe tachetée.
Revenir en haut Aller en bas
http://sunstable-2.forums-rpg.com/forum.htm
Jack
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
PUF : The Reason that's the Sky is blue
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Sam 25 Sep - 19:34

    MA LEVRE INFERIEUR SE FIT PINCER ENTRE MES DENTS, COMME SI JE CACHAIS QUELQUE CHOSE DONT JE N'ETAIS PAS SUR DE POUVOIR LE REVELER. LE COEUR A L'ASSAUT.

    "COEUR-SERPENT, CACHÉ SOUS CE VISAGE DE FLEURS, QUEL DRAGON A JAMAIS VÉCU DANS UN SI BEL ANTRE. M[size=9]AGNIFIQUE TYRAN, DÉMON ANGÉLIQUE, CORBEAU AUX PLUMES DE COLOMBE, AGNEAU VORACE COMME LE LOUP. EN TOUT POINT CONTRAIRE DE CE QUE TU SEMBLES EN TOUT, SAINT QUI SERAS DAMNÉ, TRAÎTRE SOUS L'ASPECT DE L'HONNEUR. QU'EST CE DONC, NATURE, QUI TE POUSSAIT EN ENFER LORSQUE TU ACCUEILLIS CET ESPRIT DU MAL AU PARADIS MORTEL D'UNE CHAIR AUSSI DOUCE ?" DIS-JE D'UN MURMURE AUSSI DOUX QUE LA PETITE BRISE LEGERE QUI VENAIT DE PASSER NOUS CARESSER LES FLANCS ET NOUS FAIRE FRISSONNER.

    JE ME TUS, DANS MES IRIS ON POUVAIT VOIR ALORS LA MORT QUI Y REGNAIT DOUCEMENT. LA LUEUR DES LUCIOLES DONNAIT CETTE VIE ARTIFICIELLE DANS MES YEUX A LA NOIRCEUR AFFOLENTE. LENTEMENT, JE DECIDIS MON ENCOLURE ET ARRACHA QUELQUES BRINDILLES D'HERBE AVANT DE LES AVALER GOULUMENT. AHAH, ME DIS-JE, GOULUMENT N'ETAIT SANS DOUTE PAS ENCORE LE MOT, JE N'ETAIS QU'UN CHEVAL DEPUIS PAS LONGTEMPS, ET JE N'AIMAIS PAS TOUJOURS GRIGNOTER L'HERBE. CELA NE VALAIT PAS DES FRITES ET UN HAMBURGER.

    LES LUCIOLES CONTINUAIENT LEUR THEATRE D'UNE FINESSE SANS PAREIL, VOLANT PAR FOIS SUR PLACES, DE MILLIERS DE FEE CLOCHETTE NOUS ENTOURAIENT LORS DE LEUR BAL.
Revenir en haut Aller en bas
Moonlight Fire
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 23
PUF : Daemoon
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Dim 26 Sep - 11:06

L'étalon sembla hésiter à répondre à ma question, se mordant la lèvre inférieure. Finalement il me répondit dans un long et doux murmure. Je ne répondis pas tout de suite, laissant le silence s'installer entre nous quelques secondes. Il en profita pour baisser l'encolure et arracher quelques brins d'herbe.
C'était beau ce qu'il venait de dire, comme un poème. Mais c'était triste aussi. Comment pouvait-on se considérer comme mauvais à ce point ? Comment pouvait-il avoir une aussi mauvaise opinion de lui même ?
La lumière des lucioles faisait briller mes pupilles mais mon regard était triste et doux à la fois. Les paroles de l'étalon m'avaient émue. Je lui adressai un sourire sincère et lui répondit dans un doux murmure également.
    « L'être dont tu me parles ne peut pas aimer la beauté d'une si belle nuit, il ne peut pas non plus se trouver mauvais. Si tu parles ainsi de toi c'est qu'au fond, tu es bon. Personne n'est vraiment mauvais, on a tous un cœur qui bat. »
Je plongeai mon regard dans le sien, aussi froid que le mien était chaleureux, guettant sa réaction. J'étais assez maternelle dans mon genre et je détestais voir les autres chevaux malheureux. Je finis par détourner les yeux pour baisser l'encolure et arracher à mon tour une touffe d'herbe. Herbe très bonne au passage. Une luciole me passa à nouveau devant l'œil mais je ne sursautai pas, me contentant de la suivre du regard, amusée par leur jeu et leur danse.
Revenir en haut Aller en bas
http://sunstable-2.forums-rpg.com/forum.htm
Jack
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 61
Age : 24
PUF : The Reason that's the Sky is blue
Date d'inscription : 11/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Lun 27 Sep - 14:59

    OH NON DOUCE CRÉATURE, NE TE FIES JAMAIS AUX APPARENCES.
    CERTES, NOUS AVIONS TOUS UN CŒUR QUI BATTAIT, MAIS REPRÉSENTAIT-IL LA TENDRESSE OU L’ENFER DU DIABLE ?
    MES YEUX SE LEVÈRENT AU CIEL, AVANT QU’ILS NE SE REPOSENT SUR LA DEMOISELLE. INDÉCHIFFRABLES, COMME À LEUR HABITUDE. UN SOURIRE FIN ET DÉLICAT SE DESSINA SUR MES LÈVRES ROSES.

    « AU FAIT, MON NOM EST JACK. » ME PRÉSENTAIS-JE.

    LES LUCIOLES CONTINUAIENT LEUR MÉLI-MÉLO DANS LA PÉNOMBRE DE LA NUIT. LA LUNE ÉTAIT NOTRE LUMIÈRE ARGENTÉE, SES RAYONS DANSAIENT SUR MA ROBE, AU FIL DES IDÉES DES NUAGES ET DU VENT. UNE PETITE BRISE VINT SOULEVER MA CRINIÈRE AVANT DE LA REPOSER DOUCEMENT SUR MON ENCOLURE. ELLE CONTINUA SA COURSE EN FAISANT TOMBER LES QUELQUES FEUILLES ROUSSES DES ARBRES, ELLES COMMENÇAIENT À TAPISSER NOTRE SOL POUR CET HIVER. L’AUTOMNE ÉTAIT ARRIVÉ, ET COMMENÇAIT BIEN SON TRAVAIL. DANS CETTE NUIT, NOUS AURIONS LE DROIT À LA FABRICATION DE LA ROSÉE DU MATIN COMPLÈTEMENT GELÉE.

Revenir en haut Aller en bas
Moonlight Fire
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 43
Age : 23
PUF : Daemoon
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   Sam 2 Oct - 17:28

L'étalon leva les yeux au ciel, comme s'il me trouvais idiote. Je ne connaissais pas cet étalon et refusais d'imaginer qu'il est profondément mauvais, tout comme je refusais de le croire pour n'importe qui. J'étais persuadée que tout être avait un bon fond, caché ou non par son mauvais côté. Si Jack disait vrai alors je supposais que son bon côté était si profondément caché que lui même ne le voyait pas.
Il se présenta sans me répondre. Ma réflexion n'appelant pas à une réponse de toute façon. Il souriait mais ses yeux, eux, étaient complètement indéchiffrables. Je lui rendit son sourire tout en répondant de ma voix mélodieuse mais toujours un peu triste lorsque mon nom me refaisait penser à cette tragédie.
    « Enchantée, le mien est Moonlight Fire mais je préfère qu'on m'appelle Moonlight. »
Je baissai à nouveau l'encolure et attrapai une touffe d'herbes, espérant que l'étalon ne demanderait pas d'explications. Je laissai mon regard se balader. Il se posa d'abord sur les reflets des lucioles et de la pleine lune sur la robe de l'étalon puis glissa sur l'herbe jusqu'à quelques feuilles rousses. L'automne était arrivé, les journées raccourcissaient et bientôt les nuits seront fraiches avant de devenir froides. La température n'était déjà pas très haute et continuerait à baisser dans les heures qui allaient venir.
La fraicheur de la nuit ajoutée à une petite brise qui vint me caresser le corps me fit frissonner. Mais je n'avais pas froid, loin de là. Le froid faisait naitre en moi l'excitation, vous savez celle des poulains qui voient la neige pour la première fois. Je posai mon regard sur les lucioles et fit quelques pas vers le petit nuage de lumière qu'elles formaient, me détournant de Jack. Je regardais leur danse un moment avant de dire doucement, sans me tourner vers l'étalon.
    « On dirait qu'elles dansent de joie, qu'elles dansent la vie, la lune, le bonheur. Elles me donnent envie de danser aussi. »
Je finis par détacher mon regard de leur valse pour le poser sur l'étalon pie.
    « Pas toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://sunstable-2.forums-rpg.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E   

Revenir en haut Aller en bas
 

San Francisco . 3h31 | M O O N L I G H T F I R E

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Anciennes Terres :: FOLLOW THEM ... :: Des étoiles dansaient devant leurs yeux.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit