AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On a tous été jeune... Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Romantic
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 20
PUF : Olmedo
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: On a tous été jeune... Libre.    Sam 23 Oct - 7:29


On a tous, un jour, regretté le passé. Regretté le jour de notre naissance, de notre enfance, vivant dans la facilité et la naïveté. Regrettant tout ses bons moments on l'on étions que des jeunes dépendants de nos parents, qui jouait toute la journée a la bagarre avec les autres poulains du troupeaux, a embêté les plus âgés et a faire tourner en bourrique le dominant. Nous sommes tous passé par là, né avec une joie de vivre remarquable. Mais avec le temps, notre caractère a changé pour la majorité d'entre nous. Devenu sage, indépendant, sadique, adorable, solitaire, désagréable, coquet… Chacun a eu sa personnalité, et elles ne sont pas appréciées de tous, malheureusement. Je fais partie des chevaux héritants, de gêne ou d'apprentissage, d'un tempérament rarement apprécié, voir jamais. Mais moi, je vie très bien comme cela. J'aime faire chier le monde et ses habitants, j'aime vivre en solitaire la plus par de mon temps. Qui vous dit que je suis malheureux ainsi ? 11 ans de discrétion fémorales, 10 ans a embêter les juments naïves et insouciantes. A ce stade, je qualifierais mon passe temps d'art, tout simplement…

Je galopais librement, parcourant ces magnifiques terres avec le coeur léger, la sensation de voler. Mes longs crins soyeux fouettaient vivement mon encolure arquées, comme m'incitant a accélérer d'avantage. Je me sentais bien, le vent giflant mes flancs aux cotes apparentes, la lune se reflétant sur mon pelage ras et luisant, seul, au beau milieu de cette nuit étoilée. Mes foulées s'allongeaient de plus en plus, jusqu'à que je sois obliger de m'arrêté soudainement, plantant mes antérieurs dans le sol sec, mes postérieurs continuant a glisser jusqu'à les rejoindre. Je ronflais bruyamment. Qu'étai-ce? Ma vision équine peu développer, je mis du temps a m'apercevoir que c'était tout simplement un barrage de végétaux a l'odeur spécial. Je plaquais mes oreilles contre ma nuque avant de longer la grande muraille que seul les plus petits animaux pouvaient traversés, mais aucune entrée suffisamment large pour moi ne se présenta.


Il y en a d'autre qui ne font que le bien sur terre, apprécié des plus loyaux, qui ont d'innombrable ami et ne vivent que pour eux, qui défendent leur famille contre leur vie, qui considèrent que leur vie est moin importante que celle des autres. Des idiots, heureusement moin fréquent que mon cas. Je ne supporte pas ce genre de personne, qui ne font rien de leur vie, simplement sympathiser avec les canards du lac voisin et les chevaux du troupeau adverse.
Revenir en haut Aller en bas
*Remember Me.
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 20
PUF : Edelun
Date d'inscription : 06/10/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: On a tous été jeune... Libre.    Dim 24 Oct - 10:01


    Le ciel était recouvert par un léger voile nuageux, Remember marchait, les oreilles pointées vers l’arrière, encore tout essoufflé par un galop effréné à travers champs, juste avant. Il s’arrêta brusquement, surprit par le mur de végétation qui s’étendait face à lui. Il plissa les yeux et glissa vers l’endroit, tout en essayant de rester le plus discret possible. Remember Me s’arrêta à nouveau. Des effluves de mâle parvenait à ses naseaux, il recula un peu et se mit à faire le cent pas le long du mur de bambous, cherchant une entrée, un trou, quelque chose. Mais il n’y avait rien. Un soupir s’échappa de ses lèvres. Il s’arrêta à nouveau et vit le mâle en question. Tout en grâce et en forme, d’une robe baie brune, la queue naturellement haute portée. Sûrement un étalon aux origines arabes. Il ne bougea plus, ne voulant attirer personne vers lui. Il aimait être seul. Toute présence étrangère l’agaçait fortement. Remeber Me resta donc planté en parallèle du mur de bambou. Il se mit à brouter un peu l’herbe environnante, tout en évitant de poser ses yeux sur l’étalon.

[ Pas très inspirée, désolée ]
Revenir en haut Aller en bas
 

On a tous été jeune... Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Itzal - Jeune - Libre
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Ils sont tous pareils... -Libre~
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Anciennes Terres :: LES MOTS NE VIVAIENT QUE PAR EUX. :: L'Inconnu les attira ici.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit