AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keïross
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 207
Age : 25
PUF : Megha
Date d'inscription : 25/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: ...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]   Dim 24 Oct - 17:29


...ET SURTOUT, NE TE RETOURNE PAS
• Paisible. Un nom si bien porté pour un lieu si authentique. Le calme errait à sa guise, maître du lieu, toisant les hauteurs de sa terrible présence. Il faisait frais, frais comme un matin d'automne, se réveillant après une nuit douce et dangereusement calme. La brise s'était levée progressivement à mesure que le soleil s'élevait dans le ciel, apportant une touche violette puis bleuté au ciel. Les dernières étoiles venaient de disparaître, cédant leurs places aux rayons lumineux qui commençaient à chauffer agréablement la forêt de pins. Sur cette terre synthétique, le temps semblait s'être arrêté. Pas un bruit, ou peut être quelques crissements de temps en temps... ; des branchages malmenés par des oiseaux affolés, de petits rongeurs se faufilant enter les racines, ou bien encore les quelques bruits de ruissellement d'eau plongeant avec tranquillité dans le lac.
Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas montré aux yeux du pays. Sa robe se fondait sans bavure dans le paysage, et sa démarche était toujours aussi calme et feutrée. Peut être bien semblait-il plus franc et hors la loi dans ses manières. Cet être avait longtemps erré solitaire, même après son arrivée ici. Fidèle à lui même, il avait eut le temps de rassembler toutes ses expériences, et mettre de côté son masque indéchiffrable. D'une manière inattendue, il ressentait le besoin de voir un de ses semblables. Pourquoi? Après tout ce temps passé seul sans problème? Il ne trouvait pas lui même la réponse, mais ses pensées ne se dirigeaient que vers ça, sa patience était mise à mal quand la solitude se faisait plus pesante. Il ne savait pas, mais il le ressentait... ainsi cela était.

• Keïross descendait des hauteurs, traversant sans mal la forêt de pins qui encombrait les lieux. L'étalon remarqua que cet endroit était assez charmant, malgré l'aspect renfermé qu'offrait ce décors durant le sommeil du soleil. Il avançait, un pas énergique, mais tâchant avec naturel de ne provoquer aucun bruit. Son encolure était haute, et se balançait avec cadence. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour atteindre une étendue découverte. Plaine d'herbes fraiches, bordant un très grand lac qui s'étendait à perte de vue. Il continua son mouvement jusqu'à atteindre la rive, alors ses sabots s'ancrèrent dans le sol. Il s'arrêta net, immobile. Son toupet tomba devant ses yeux, et son regard bien que voilé par des crins noirs parcourait tout le long du lac, avec une certaine quiétude. Il soupira. Toujours personne, toujours rien. Ces terres semblaient s'être séparées de son vivant au moment où il avait décidé de redevenir le rôdeur qu'il avait toujours été. Même s'il était fier, même s'il ne regrettait rien, même s'il assumait complétement son statut, il se mit à penser que peut être il n'aurait jamais dû repartir. Serait-ce un coup du sort? L'étalon secoua la tête et abaissa l'encolure, jusqu'à ce que ses naseaux frôlent l'eau claire de l'étendue liquide. Il souffla doucement, provoquant quelques fines ondes qui se propagèrent autour. Puis il redressa légèrement la tête, et se regardant, son reflet miroitant dans l'eau. Quelques parties semblaient brouiller une partie de son visage, et quelques insectes venaient perturber le calme de l'eau. Keïross alors pour la première fois, ne s'y trouva pas. Qui était-il devenu?
Revenir en haut Aller en bas
Dune
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 24
PUF : Syriane
Date d'inscription : 19/10/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: ...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]   Mer 27 Oct - 19:22


    Dune découvrait la région avec un étonnement enfantin. Les arbres, la terre, les sons... tout était nouveau pour elle. Pour ne rien y arranger, l'automne avait déposé un voile de mystère sur le lac dont elle s'approchait doucement. Un curieux silence régnait tout autour, uniquement troublé par le choc de ses sabots sur le tapis poussiéreux de la forêt. De temps en temps, elle s'arrêtait entre deux racines pour manger rapidement quelques poignées d'herbe fraîche. La pouliche n'était nullement pressée de boire.

    Elle avait un peu de mal à se déplacer dans cet environnement inconnu ; il lui arrivait de temps en temps de trébucher, ou encore de sauter maladroitement un tronc d'arbre. Sans s'en rendre compte, elle faisait un bruit considérable... à son passage, les oiseaux prenaient la fuite, ainsi que les petits rongeurs et autres animaux dont elle troublait la tranquillité avec sa maladresse.

    D'abord persuadée d'être la seule de son espèce dans le périmètre, elle changera rapidement d'avis quand l'odeur d'un étalon lui effleura les naseaux. Troublée, la pouliche s'arrêta presque net. Elle n'était plus qu'à une vingtaine de mètres de la rive, et à quelques pas d'elle s'ouvrait une étendue d'herbe grasse. Elle arrivait à discerner une ombre penchée sur l'eau, celle de l'étranger.

    Un combat intérieur œuvra alors en elle. Depuis quelques mois, Dune s'était découverte une certaine frayeur provoquée par les individus de la gente masculine. Bien sûr, cette peur n'était pas anodine, elle avait ses raisons ancrées. Mais pour cette fois, elle avait plutôt intérêt à ne pas prêter attention à ces raisons. Car si la pouliche reprenait sa route, ou même fuyait le lac, elle ne pourrait pas boire avant plusieurs jours. Elle se savait tout à fait capable de tenir tout ce temps, mais c'était un dérangement dont elle se serait bien passée.

    Finalement, sa peur mise de coté, Dune s'avança. Ses pas étaient très hésitants ; par moment l'un de ses sabots s'élevait puis se figeait quelques secondes avant de reprendre son mouvement. Tout son corps dégageait une crainte difficilement surmontable, ainsi qu'une maladresse qui lui collait à la peau presque depuis toujours. L'encolure basse, la jeune jument s'ébrouait régulièrement pour signifier qu'elle n'avait aucune mauvaise intention. Ses yeux roulaient légèrement, n'arrivant pas à se fixer sur un point ; ils étaient sans cesse attirés par la silhouette trapue et intimidante de l'étalon bai. Elle vint s'arrêter au bord de l'eau, à quelques mètres de lui, mais n'osa pas immédiatement boire.

    « Bel endroit. » dit-elle dans un murmure.


Dernière édition par Dune le Jeu 4 Nov - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://kohime.forumactif.org/forum.htm
Keïross
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 207
Age : 25
PUF : Megha
Date d'inscription : 25/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: ...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]   Mer 27 Oct - 19:57

• Il su bien avant qu'elle fasse entendre sa voix qu'elle était non loin. Baigné dans une solitude profonde pendant des années, provoque une certaine sensation lorsqu'une autre présence est non loin, à vous guetter... Il eut une drôle de sensation, cette sensation que vous avez quand vous êtes observés mais en ignorant qui cela est. Le bruit de pas sur le sol trahissait un hésitation. Alors l'étalon su qu'il n'était pas nécessaire de se retourner. Tout être malveillant aurait été assuré, ou ne serait jamais fait remarqué. Il se contenta de jeter un coup d'œil pour apercevoir l'ombre de la silhouette, sans détail, pour seul but d'évaluer la distance qui les séparaient. Le posture toujours droite, la tête et le regard s'étant détaché du reflet miroitant, Keïross regardait le lointain. L'étrange sentiment de ne pas vous savoir seul même si vous ne connaissez rien de l'autre, apaise souvent un âme solitaire. C'était le cas pour Keïross. Mais cela, personne ne le saura jamais. Insensible, étrange, mystérieux, incompréhensible ou indéchiffrable étaient souvent les qualificatifs utilisés pour parlé du rôdeur. Solitaire, sans cœur, dangereux, ou protecteur. Chacun avait sa façon de le voir, car sur les chemins qui l'ont alors guidés jusque là, jamais il n'avait été le même. Il sentit la silhouette se rapprocher. Jusqu'à atteindre la rive. Alors une voix claire et jeune résonna doucement. «Bel endroit.» dit-elle. Keïross ne pouvait qu'approuvait. Il se contenta de rester silencieux quelques secondes, pour parfaire et contempler le lieu. Puis, tranchant l'atmosphère douce, sa voix rauque et masculine embolie le silence qui s'était installé.

- Comme beaucoup d'autres en ces lieux.

• Il n'avait toujours pas posé un seul regard sur la jument. Tout ce qu'il put conclure alors c'est qu'elle était jeune, bien jeune pour errer seule. Mais sa curiosité passa avant tout autre, et l'étalon tourna le regard vers celle-ci. Il ne fut pas surpris de la jeunesse de son visage. Il resta tout de même silencieux, constatant la gène que la jument éprouvait à sa simple présence. Il regarda alors de nouveau devant lui, s'étant imprégné de son identité corporelle, puis hocha la tête. Ajoutant à ce geste quelques paroles...

- Si tant bien est votre gène, soyez sûr que je puis disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Dune
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 24
PUF : Syriane
Date d'inscription : 19/10/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: ...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]   Jeu 4 Nov - 11:19


    Comme Dune s'en doutait, l'étalon ne fut pas surpris par son arrivée. Il laissa passer quelques secondes d'un lourd silence avant de répondre par l'affirmative. Le ton de sa voix, le calme dont elle était imprégnée, laissèrent penser à la jument qu'il connaissait bien ces lieux. D'ailleurs, tout dans son maintien exprimait l'assurance. Dans un petit coin de sa tête, la pouliche se demanda de quel genre de cheval il s'agissait. Un solitaire ? Peut-être bien. Ou bien simplement un être en quête de tranquillité. Elle pouvait sans problème comprendre ce souhait... La jument s'était perdue dans ses pensées, à présent. Elle avait entièrement oublié l'eau devant ses sabots, et le vent frais qui soulevait discrètement ses crins. Un léger sursaut agita son garrot quand l'étalon reprit la parole.

    « Si tant bien est votre gène, soyez sûre que je puis disparaître. »

    Qu'il s'en soit rendu compte n'étonna guère Dune. Si sa gêne avait été aussi visible, c'était aussi intentionnel; une façon comme une autre de montrer qu'elle n'allait pas l'agresser. Malgré les trois courtes années de sa vie, la petite jument savait déjà quelle attitude adopter dans la plupart des cas. Mais la manière dont l'étalon prenait les choses l'ennuyait quelque peu. C'était une réaction enfantine, qu'elle ne parvint pas à contrôler; elle répliqua presque aussitôt :

    « Non, ne vous inquiétez pas pour ça... »

    La pouliche trouva que sa voix sonnait... fausse. Non pas hypocrite, mais bien trop faible et hésitante. Elle lâcha un discret soupir, ferma à demi ses paupières et pencha l'encolure pour boire. L'eau était glacée, cependant son doux écoulement dans la gorge de Dune l'apaisa grandement. Là où elle buvait, quelques poissons minuscules s'agitèrent et troublèrent la surface brillante du lac. Elle parvenait presque à oublier la présence de l'étalon.



    [Je m'excuse pour le retard :/]
Revenir en haut Aller en bas
http://kohime.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]   

Revenir en haut Aller en bas
 

...et surtout, ne te retourne pas [pv. Dune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Campagne Dune : La Maison
» Dune ou Starcraft
» Ne frappe surtout pas le visage, c'est trop visible ! [Valentin]
» Quand la Faim nous retourne l'estomac
» Le 13 juin... divers et surtout COURAGE LES KAISANOUX !!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Anciennes Terres :: GRIM' EMOTION. :: Ils s'y sentaient bien.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit