AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The bioluminescence of the night - Keïross.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narco Alboràn.
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 205
Age : 24
PUF : Chinook.
Date d'inscription : 27/05/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: The bioluminescence of the night - Keïross.   Lun 1 Nov - 17:33

La nuit est tombée depuis plus d'une heure. L'obscurité est complète à présent, les derniers rayons tardifs de l'astre solaire se sont couchés derrière les collines, derrière l'horizon, barrière irréelle. Autour du lac, tout est étrangement calme ; un silence naturel flotte sur l'eau stagnante. Quelques rapaces nocturnes prennent alors leur envol, quittant le couvert des arbres drus et fiers pour aller sillonner les environs en quête d'un petit animal retardataire qui ne serait pas encore rentré. Il fait si noir que c'est à peine si je vois mes propres sabots. Je marche à l'aveuglette, en me reposant sur mon odorat et mon ouïe. Malheureusement, aucun bruit ne m'aide ; et l'odeur de la nuit flotte partout autour de moi. J'espère juste avoir assez de chance pour ne pas me manger un arbre quoi. C'est alors que je lève les yeux. Dans mes prunelles sombres, la lune se reflète courageusement, bravant les ténèbres autant extérieurs de la nuit que les ténèbres qu'elle rencontre dans mon regard sans reculer pourtant. Elle fait un peu de place, étendant son empire. Mes yeux s'allument alors d'un éclat singulier, à la fois fascinant et inquiétant. En me penchant au-dessus du lac, j'observe le reflet de cet étalon qu'on dirait possédé. Cet étalon, c'est moi. Possédé, c'est peut-etre vrai, après tout, qui est là pour contredire cela ? Personne. En relevant lentement les yeux, immobile au bord du lac et tout aussi silencieux, je remarque que la lune se reflète sur l'eau dans une image parfaite de sa perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 207
Age : 25
PUF : Megha
Date d'inscription : 25/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: The bioluminescence of the night - Keïross.   Lun 1 Nov - 17:50

• Il suffisait d'une fraiche nuit pour revigorer les sens. Pour sentir de nouveau le poids de l'existence s'éteindre et partir avec le soleil. La vie nocturne était différente, si différente que l'existence semblait si simple, beaucoup plus simple et sincère aux yeux des rôdeurs. La nuit ne trichait pas, elle ne trichait jamais. Les aspects se défaisaient dans la pénombre, et l'identité ne se traduisait plus que par la personnalité cinglante de chaque individu. Impossible de se trahir, ou de mentir. Car la nuit, beaucoup son vulnérables. La plupart comme les rôdeurs s'y trouvent à l'aise, dans leur élément, aussi sombre que leur passé puisse l'être. C'est souvent dans ces périodes qu'on les trouve. Là, à guetter, silencieux. Des fantômes parmi les âmes, qui pourtant sont aussi réels que la vie elle-même. Ils sont calme comme des panthères, dangereux tout comme protecteur. A défaut de n'être qu'aperçu en tant que tel la nuit, il portent un nouveau visage le jour. Ainsi est la vie de celui-ci. Ce dénommé Keïross qui perché plus loin sur un terrain surélevé, observait le lac. La lune reflétait au loin, telle la majesté de la pénombre. Sa blanche lumière rendait la pénombre moins dense, et semblait donner une lueur d'espoir aux âmes en peine. Le temps sur les terres avait rendu Keïross adepte à celui-ci. Le reflet de la Ronde Lumineuse sur le lac entier rendait un sublime spectacle que l'étalon se permettait de voir chaque nuit. Et chaque nuit, il se laissait aller aux plaisir visuels de cet évènement naturel.

• Le temps était passé, rapidement, et Keïross toujours aux aguets à observer le lac ne tarda pas à remarquer une silhouette en contre-bas. Peut-être était-il là depuis longtemps, ou bien venait-il juste d'arriver? Keïross ne sut exactement répondre, son esprit s'étant évadé dans des souvenirs lointains. Il l'observa. L'analysa du mieux qu'il pouvait dans le noir de la nuit. L'étalon était aussi sombre de que la nuit. Son ombre semblait massive, comme était le corps d'un étalon. Keïross eut un sourire en coin. Pas un mauvais sourire... un innocent. Il décida de le rejoindre, en prenant le pas. Se déplaçant silencieusement, en tâchant de ne faire que peu de bruit, autant qu'il le pouvait dans ce milieu sans détail. Quelques secondes s'écoulèrent, se transformant en minutes. Puis enfin il arriva sur l'espace dégagé. Il s'arrêta, regarda. Keïross hocha discrètement la tête et reprit son mouvement pour arriver à hauteur de l'étalon. Il s'arrêta à ses côtés, en parallèle à celui-ci, face au lac. Il ne dit tout d'abord pas un mot, laissant l'autre constater qu'une autre silhouette était apparue dans le reflet du lac. Il remarqua son regard, dans le reflet. Celui-ci qu'il avait eut un jour, il y a peu. Le rôdeur regarda alors au loin, murmurant de sa voix rauque...

- Il en vient un jour où nous savons qui nous sommes. Alors plus aucune question n'est à la hauteur pour semer le doute dans nos esprits...
Revenir en haut Aller en bas
Narco Alboràn.
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 205
Age : 24
PUF : Chinook.
Date d'inscription : 27/05/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: The bioluminescence of the night - Keïross.   Lun 1 Nov - 18:18

La lune arbore sa fidèle lumière douce et rassurante. Dans le ciel, quelques points se mettent à clignoter soudainement. Les étoiles s'éveillent. Quelle douce tromperie que de croire ces petites lucioles vivantes. Si leur lumière nous parvient jusqu'ici, c'est qu'elles sont déjà mortes et ce depuis quelques milliers d'années lumières. A des milliers de kilomètres d'ici. Là où tout est à la fois sombre et coloré. Chatoyant et effrayant. Dans cet autre monde qu'est le reste de l'univers. Nous avons bien trop souvent tendance à isoler notre monde pour croire qu'il est le seul et unique en cette vie. Ce qui est parfaitement faux mais que bien peu ont conscience. Qui croirait que les esprits nous entourent ? Qui pourrait affirmer que les fantômes du passé ne s'en vont jamais ? Qui pourrait, sans exiger de preuve, délibérément montrer que ceux qui sont partis ne sont en fait pas plus loin qu'à nos côtés ? Stupides affirmations, m'a-t-on déjà dit. Mais qui n'a jamais eu envie de croire à cela ? Même si pour moi, ce ne sont plus des mensonges ou des suppositions. C'est vrai. Et je le sais. J'inspire à fond et mon regard embrasse de nouveau la lune.

Je la comparais toujours à la lune. Aussi blanche, aussi belle, aussi irréelle et majestueuse qu'était Madeleine. Discrète mais rayonnante. Habile mais silencieuse. C'est son portrait tout craché et en cette douce nuit d'automne, c'est son visage que je vois dans le ciel au milieu des étoiles. Je sens une présence à ma droite ; je sais que c'est elle. Sans oser tourner la tête vers elle, un sourire se dessine sur mes lèvres noires. Mes yeux ne quittent pas l'astre. J'ai envie de lui parler, de lui murmurer quelques mots. De lui dire que je pense à elle tout le temps, et que jamais je ne remercierais jamais Hereafter de m'avoir prouvé qu'elle était toujours là. Mais je n'ose pas, je ne veux pas briser l'étrange silence qui s'est abattu sur les alentours. Comme si la nature retenait son souffle pour ne pas nous déranger. Je me penche au-dessus des flots que même le vent n'ose pas rider. Je sais que son reflet ne sera pas aux côtés du miens, car ce n'est que son esprit qui est toujours là. Son corps est mort, pour toujours. Sauf qu'à côté de mon reflet, il y en a un aussi.

Je sursaute, surpris, et regarde à ma droite. Ce n'est pas Madeleine mais un massif étalon bai qui se tient là. Pour garder une contenance et ne pas montrer mon trouble, je détourne mon regard de lui pour le reporter sur la lune, le coeur toujours battant. C'est là qu'il parle. Je retourne ses paroles dans ma tête pendant une bonne minute. Depuis combien de temps est-il là ? Longtemps ? Je n'en ai pas la moindre idée, et c'est effrayant de voir comme penser à Madeleine me distrait. Je baisse les yeux vers le reflet de la lune comme si elle pouvait m'apporter une quelconque aide, un quelconque soutient. Mais après-tout, je n'en ai pas besoin. Je relève les yeux vers l'inconnu et ma voix s'élève aussi, étrangement sereine et solennelle.

< - J'ai bien peur que ce jour n'est pas encore arrivé pour moi car de nombreuses questions sont encore capables de semer le doute dans mon esprit. >
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 207
Age : 25
PUF : Megha
Date d'inscription : 25/09/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: The bioluminescence of the night - Keïross.   Mar 2 Nov - 10:34

• Les secondes passèrent le temps que l'inconnu prenne conscience de ce qu'il venait de dire. Keïross resta silencieux pendant ce temps. Prenant plaisir à découvrir encore le silence. D'une manière étrange, l'étalon ressentait un drôle d'aspiration ce soir là. L'étalon à ses côtés semblait égaré, et en lui dégageait d'une certaine façon une tinte spirituelle. Il ne su l'expliquer, car il ne savait tout simplement pas. Le bai se contenta de reposer son regard sur les horizons, déviant de temps à autres vers les cieux, se parsemant de plus d'étoiles à chaque instant de vie qui s'écoulait. C'était la pleine lune, et aucune autre étoile n'osait rivaliser avec sa splendeur. Ni l'étoile du berger, ni les étoiles filantes. Peut-être leur unicité n'avait en nulle part la valeur de la Grande Scintillante. Son regard fouilla vaguement les constellations dont il avait entendu parlé. L'unisson constante de ces étoiles là haut, était un mystère qui éveillait bien des hypothèses. Keïross lui, ne savait pas. Il se contentait de se dire qu'elles étaient là. Toutes aussi maîtres de leur trône, autant que la lune elle-même. Elles étaient là, chaque soir, chaque nuit, à chaque instant. Cela lui suffisait amplement.

• Le monde se pare souvent de mystères, ou de choses inexplicables dont on est, pour la plupart du temps, que des spectateurs. Souvent on cherche des explications pour combler notre inconscience, car l'inconnu fait peur à beaucoup d'individus. Pourtant, c'est souvent celle-ci qui nous fait avancer, qui nous éveille et ouvre notre esprit. Sans cette inconnue, nous n'aurions pas de besoin d'exister, car l'existence même ne serait pas un secret. Tout savoir, aucun but, les réponses à toutes les questions. C'est un cycle logique qui se doit d'être là même dans le paranormal. Bien que cela soit difficile à admettre pour la plupart des gens, l'existence sous une autre forme est autant envisageable que notre existence sur terre. Seulement, l'étrangeté fait peur. Peur au point que les esprits les moins ouverts et les plus terre-à-terre ne veulent même pas envisager. Seulement ce n'est pas le cas de tout le monde. Keïross lui en avait entendu des récits de ce genre. Des faits surnaturels, des apparitions extraordinaire. Des témoins aussi visuels qu'oculaires, ordinaires d'origine. Enfin, cela est un bien grand mot, qu'est-ce que l'ordinaire? Probablement ce que nos camarades veulent nous faire croire. Quoiqu'il en soit, ces vivants considérés si "normaux" se retrouvent pour la plupart à l'étiquette de fous, de voyants, de psychopathes. Pourtant ils sont normaux... Ils l'ont toujours été. Reste à savoir quand vous, vous deviendrez fous...

• La voix de l'étalon fini par s'élever avec calme, et presque assurance, brisant ainsi le silence d'une manière subtile et agréable. Il considéra la réponse de l'inconnu, et son regard ambré, dont les yeux paraissaient sombres à la pénombre, se posa doucement sur le frison. - Tôt ou tard, ce jour arrivera, soyez-en certain. Il marqua une pause, tâchant de trouver les mots justes à ses pensées. Puis reprit, sa voix grave et rauque, dans un murmure plus perceptible cette fois-ci. - Il n'arrivera cependant que si vous posez les bonnes questions, aux bonnes personnes. Il se contenta de cela, mais l'envie lui aurait voulu de dire que toutes n'auront pas forcément les vraies réponses... le silence reprit alors, calme, majestueux, infaillible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The bioluminescence of the night - Keïross.   

Revenir en haut Aller en bas
 

The bioluminescence of the night - Keïross.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Anciennes Terres :: GRIM' EMOTION. :: Ils s'y sentaient bien.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit