AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si seulement je pouvais te retrouver, toi qui est née sous le vent d'automne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lune rouge
Les mots ne vivaient que par eux.



Féminin Nombre de messages : 177
Age : 18
PUF : Flickaspirit
Date d'inscription : 23/12/2011

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours: Pleiiiiin !!!
Mode Rp: Libre

MessageSujet: Si seulement je pouvais te retrouver, toi qui est née sous le vent d'automne...   Sam 2 Juin - 20:25

Un bruit de sabots claquant sur le sol résonna dans l'espace vides des ruines. Un rythme régulier retentissait sur les pavés gris et une respiration tout aussi régulière se faisait, elle aussi, entendre. Celle qui provoquait cela était une jument. De robe baie aux reflets rouge, du sang? Avec des crins noirs, long et soyeux, et des yeux... Des yeux d'un noir profond. D'un noir aussi noir que le néant, si le néant avait une couleur, aussi intense que la nuit la plus noire, et encore plus noir qu'un trou noir. Selon certains, les yeux sont le miroir de l'âme, une porte vers nos sentiments les plus profonds. La vérité? Ou encore un mensonge? Quoi qu'il en soit, ce n'était pas ce qui, en cet instant, la préoccupait. Non. Ce qui la préoccupait en cet instant c'était Lui. Elle, son passé, sa vie. Et aussi, éventuellement, le fait qu'elle avait faim. Elle repensait à lui, se rappelant de son odeur si envoûtante, de cette voix qui sonnait comme une mélodie à ses oreilles, de cette chaleur qui la faisait se sentir en sécurité. Elle se souvenait aussi de ses yeux. Bruns. Elle aimait se perdre en eux. Ce contact qu'ils avaient... Mais elle pensait aussi à Elle. Sa fille. Une fille qu'elle ne connaissait pas. Une fille qu'ont lui avait arrachée, qu'elle n'avait qu'à peine entraperçue. Une fille qu'elle désirait plus que tout au monde rencontrer. Ou au moins savoir comment elle allait, si elle était encore en vie, et si elle avait conscience de sa vraie mère. Si elle savait qu'elle avait été arrachée à sa mère dès son plus jeune âge. Non. C'était impossible. C'était à sa naissance qu'elles avaient été séparées. C'était tout bonnement impossible que sa fille, si elle avait survécu déjà, se souvienne d'elle. Et c'était aussi tout bonnement impossible qu'elle la retrouve. Qu'elles se revoient un jour. Ou alors elle devrait partir. Retourner à l'endroit de sa naissance, si elle y parvenait car en 1 an les choses peuvent changer, et quitter... Non! Elle allait devoir se faire une raison. Elle ne reverrait jamais sa fille. Les chances étaient infimes, et elle était très certainement morte. Si elle avait survécu cela relevait du miracle... Et elle le savait mieux que quiconque, les miracles ça n'existait pas! Et elle ne pouvait tout simplement pas partir, l'abandonner, lui briser le coeur. Il était devenu sa nouvelle raison de vivre. Il était devenu sa lumière. Elle ne pouvait pas partir et le laisser. L'abandonner. Elle ne pourrait jamais s'y résoudre. Même pour retrouver sa fille. Sa Vent d'automne... Elle ne la connaissait pas, mais elle l'aimait bien plus que tout au monde. Autant qu'elle l'aimait lui. Enfaite, on ne pouvait comparer, lui, il était son coeur, son âme, sa moitié, alors que Vent d'automne était sa fille. L'amour n'était pas le même... Son amour pour Vent d'automne était celui d'une mère à sa fille. Un lien les unissaient. Un lien que rien ne pourrait briser. C'était ce lien qui faisait qu'elle était convaincue que sa fille avait survécu. Bien sûr, le doute était permis. Qui ne douterai pas en pareille situation? Enfin, elle ne la reverrait jamais. Elle ne saurait jamais. Elle avait perdu sa fille et ce pour toujours. A cette pensée son coeur se brisa une nouvelle fois en deux. Elle l'avait perdue. Comme tout ceux qu'elle aimait... Tout ceux qui l'aimait...
Bien qu'elle ressente tout cela et que ça tourbillonne dans son esprit, à l'extérieur il n'en était rien. Son visage ne montrait aucune émotion et ses yeux ne trahissaient rien. Elle était une jument baie trottant sur les pavés. Insensible à la beauté du paysage qui l'entourait. C'était dans des moments pareils qu'elle avait le plus besoin de lui. Mais elle était seule...
Par un immense effort de volonté elle refoula ses sentiments et ses émotions au fond d'elle. Insensible. Voilà comment elle devrait être. Et voilà comment elle était.
Décidant qu'elle devait s'aérer les idée si elle ne voulait pas exploser, et exploser signifiait tuer le premier être vivant qui s'approchait d'elle, elle partit au galop. La caresse du vent avait toujours eu un effet apaisant sur elle. Le sentir s'enfiler entre ses crins, les faisant voler, caresser sa peau, souffler sur elle. Elle adorait cette sensation lorsqu'elle galopait à pleine vitesse, elle avait ce sentiment, cette impression, de voler. Comme portée par le vent. Voler, elle aurait bien aimée en être capable... Quand elle était jeune. Bien plus jeune. Et comme beaucoup d'autres. Voler était un rêve que beaucoup partageaient. Elle ferma les yeux, laissant ses autres sens la guider.
Elle finit par rouvrir les yeux et ralentir. Le vol était fini. Elle galopait maintenant plus tranquillement, ses sabots claquant plus fortement sur les pavés durs et froids couvrant le sol. Elle était attentive. Toujours. Même perdue au plus profond de ses pensées elle était en alerte. Mais là, elle ne le vit pas. Et ne comprit pas plus ce qu'il se passa. Un serpent se trouvait sur le chemin. Elle ne l'avait pas vu, quand elle approcha il tenta de la mordre, elle trébucha dedans et ne savant ni comment ni pourquoi, elle se retrouva par terre. Allongée sur le sol, ses deux antérieurs étendu devant elle, ses postérieur ramené contre elle, comme ci elle était couchée en "vache" sauf que ses antérieurs était étendus comme si elle allait se relever. Elle avait les yeux grands ouverts et ne comprenait rien. En plus il lui semblait avoir sentit une vive douleur traverser sa jambe et... Le sol... La scène était... Loufoque... Une Moon étendue à terre, l'air complétement hagard, les yeux grand ouvert et montrant clairement... qu'elle ne comprenait rien à ce qui lui arrivait. Comment c'était-elle retrouvée dans cette position? Ahurie elle regardait autours d'elle jusqu'à ce que son attention soit attirée par le serpent, toujours en vie malgré le... choc? Il était à côté d'elle, un peu sonné lui aussi, mais il avait vite repris ses esprits, et vu que la jument était à terre. Il se fit menaçant et se mit à siffler(?), près à frapper. C'est qu'elle le dérangeait la bestiole à quatre pattes de couleur brune! D'abord elle arrivait à fond sur lui et ensuite elle lui... rentrait dedans? Trébuchait dedans plutôt? Enfin, bref! Il s'apprêtait à frapper une nouvelle fois. Il n'était pas sûr de l'avoir eu la première fois. Il lui semblait avoir mordu dans la chair mais avec ce qui s'était passé... La jument, maintenant complétement... réveillée, coucha les oreilles et montra les dents en signe d'agressivité envers lui. C'était tout ce qu'elle pouvait faire... La monde tournait! Elle ne voulait pas risquer de glisser car elle se serait retrouvée à l'horizontal à cause de la terre qui tournait... Non mais et puis quoi encore?! ... Un gros problème. Il y avait un gros problème. En attendant il y avait un serpent près à mordre qui la menaçait, et elle au sol. Pour ne pas en rajouter, le monde tournait tellement qu'elle n'avait qu'une seule envie: fermer les yeux et s'allonger en attendant que ça passe. Et son antérieur qui la lançait. Non mais, il fallait bien être Moonred pour se mettre dans des situations pareilles... Enfaite, c'était dans des situations comme ça qu'elle avait le plus besoin de lui... Enfaite, compte tenu de la situation, n'importe qui ferait l'affaire...

___________________



Moonred, la mort est mon seul réconfort...

Automne noir, le dernier de son temps...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Si seulement je pouvais te retrouver, toi qui est née sous le vent d'automne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» -° Si seulement je pouvais l'oublier °- [PV]
» .: Si Seulement je Pouvais lui Manquer :. [ PV ]
» Je donnerais mon âme en gage si seulement je pouvais remonter le temps !
» « Si tu pouvais seulement savoir à quel point tu me manques et que je suis perdue sans toi... » Aidan & Savannah
» Avant que l'on puisse se retrouver... [Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Topics en cours.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit