AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 15:20

    Nous sommes donc au re-comencement du début. Ou alors, à la terminaison de la fin.

    « Que tu est maigre, Emma ! Maigre comme ...
    Elle s'était interrompue, comme si elle ne pouvait pas trouver la comparaison appropriée, considérant avec effarement mes bras grêles, ma poitrine creuse, mon corps efflanqué.


    Je ne sais pas si je dois essayer de suivre la chronologie des faits ou m'abandonner aux souvenirs. Peut-être ferais-je un peu des deux, jusqu'à ce que quelque chose en jaillisse. Peut-être vais-je essayer de vomir en mots ce que j'ai des mois durant vomi en silence. Nourriture à peine digérées me lacérant la gorge, me laissant épuisé, douloureuse. Nourriture avalées comme une forcenée pour me faire taire, ou pour remplir ce vide immence au dedans de moi. Vide trop grand pour mon corp. Vide qui me mange de l'interieur, qui menaçe de m'engloutir. Vide qui creuse mes joues et mes côtes. Vide que j'ignore.
    Mais je vais trop vite. Je dois refaire le chemin inverse.


    ...

    Toussant, Emma se redressa brusquement. Elle semblait être sur le point de cracher ses poumons avec. Sa toux fini par se calmer pour la laisser haletante et épuisé. Ses yeux prirent brusquement la lumière vive dans leur rétine. Blanc aveuglant après ce noir éternelle. Cillant à plusieurs reprise, elle esssaya sans succès de porter ses doigts à ses yeux. Déduisant que son corps engourdi refusait de faire le moindre mouvement, Emma essaya péniblement de reconnaître les lieue qui l'entourait. Du verte, du bleu, et un astre flamboyant. Peu à peu, tous se découpait. Des pointes verte, une étendu bleu au dessus. De l'herbe ... Elle fut prise d'un frisson, le vent soufflait sur sa peau. Sa peau ? Le contact était différent. Ses yeux affolés se plongèrent dans le duvé noir qui recouvrait sa peau. Prenant soudain conscience, elle ferma les yeux. Essayant de gommer l'univers. Mais elle avait déjà compris.

    Des vieux journaux sur la table. Un titre avait attiré son regard. Titre qui maintenant, était d'actualité.
Revenir en haut Aller en bas
Heaven - Anthrax
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 25
PUF : Hoax
Date d'inscription : 12/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 16:33

[L'anti-ride ne servait à rien, c'est criant.]


L'étalon ne disait rien, la tête haute dans ce ciel incertain, les pupilles fixées avec intention sur l'être frêle qui se découpait de l'herbe non loin de ses sabots. Il l'observait.
La jument se mit à bouger, lentement, puis avec des gestes plus vifs. Tout était saccadé, confus, presque douloureux. Mais Jem' ne disait rien, ses yeux fixés sur cette créature n'avaient absolument rien à contourner.
L'attitude de cette jument ne pouvait être que dût à une seule e unique chose, changement. Alors que sa voix ne servait toujours à rien, il continuait d'identifier cet être noir de jais.
Le vent prit disposition quelques instants, d'un revers puissant il balaya la plaine verte et dorée. Heaven était arrivé ici quelques instants plus tôt, l'avait trouvé allongée et s'en était approché sans le moindre bruit. Il n'y avait pas vraiment de curiosité dans s façon d'être, juste de l'intention, rien de plus.
D'un léger mouvement il se déplaça sur le côté pour constater le pelage sombre, plongea son nez dans l'herbe et se mit à brouter, comme désintéressé. Il ne convenait pas de regarder les gens se lever, ou alors en pleine raisonnance, il le savait.
Pourtant sa voix grave repentit légèrement dans cette plaine bien trop accueillante. Une voix qui s'étalait sur un mi mineur, puis crachait avec convictions ses termes. Mais aussi une voix douce, qui couvrait le vent sans pourtant l'abimer.
Une voix;

- Renaissance des êtres. Rien de bien nouveau.



Dernière édition par Heaven le Ven 15 Aoû - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 18:31

( J'adore votre sujet c'es super bien ecrit juste un tit UP,je suivr" ce sujet jusqu'a la fin....)
Sort
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 18:41

    ( Merci bien. (= )


    Je changerais de marque alors.

    Des belles phrases:
    Regagner le centre aurait sans doute risqué de raviver le passé. Qu'était cette malheuresement rechute par rapport à sa depression des mois passés ? Il fallait qu'Emma retrouve son équilibre. La psycothérapie qu'elle avait accepté d'entreprendre devait lui permettre d'atteindre cette objectif.
    Et des mots :
    Confiance à acquerir, chemin à parcourir, respect de soi, acceptation, passage difficile à l'âge adulte ...


    ...

    Emma hoqueta, se tournant rapidement. Ses yeux se rouvrirent brusquement. Elle ne repliqua rien, restant enfermé dans son mutisme. Ses souvenirs vagues se rassemblèrent. Sa chambre, la lumière éteinte, le sommeil la gagnant et finalement, l'abanddon au sommeil. C'était tout.
    Soudain, Emma n'ut plus qu'une envie. Envie qu'elle avait déjà éprouvé un nombre incalculable de fois. Seulement, son corps ne le lui permit pas. Elle eut le reflexe de chercher un quelquonque aliment pour s'en bourrer, s'en remplir jusqu'à exploser. Tous engloutir. Et puis sentir la nausé remonter, remonter. Le goût aigre dans la bouche et puis, introduire ses deux doigt tremblant dans sa gorge. Et puis, libéré. C'était ça.
    Boulimique.
    C'est comme ça que ça avait commencé.
    Elle aurait voulu hurler, privé de son remède miracle. Les larmes lui brûlaient les yeux. Et la cause n'était pas sa transformation. Juste son manque. Son manque de geste, son manque de vide.

    Qui êtes vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Heaven - Anthrax
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 25
PUF : Hoax
Date d'inscription : 12/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 19:16

Exquis, il faudra que tu me donnes le titre de ce bouquin.



Heaven la regardait avec un certain panache. Sa posture chambrée était courroucée de deux yeux bleus hors normes. Deux perles laiteuses et pourtant profondément abyssale, rien ne va dans le qui-vive.
Il étudia sans dispensions l'attitude insolite de la frêle jument, une attitude normale pour quelqu'un qui se réveillait quelque part, quelqu'un qui se réveillait dans quelque chose, quelqu'un qui se réveillait, tout simplement; pourtant ...
Sa longue queue blanche aux filets alezans battit l'air fortement, la contemplation qu'il suivait n'équivalait aucunement l'euphorisme. Une sorte de pitié émergeait au moindre détail, une douceur amère et salée s'évacuait sans peine de cet être prostré à terre. Mais sa voix ne disséminait pas les mots, elle sévissait impitoyablement le silence que Jem' lui faisait obtempérer.
Quel silence profond, quel vide intense.
Lui aussi ronge et troue votre peau avec abondance, non ?
L'étalon s'exhaussa, les mots de la petite croulèrent dans son oreille comme des larmes suffoquent sur une terre aride; craquelée.
Pourtant il n'osait rien dire, troubler.
N'y avait pas-t-il autre chose qui s'échappait de ce spectacle ? Heaven n'aurait put le prédire, car sa morphologie finale ne pouvait atteindre cette conception désormais interdite.
Mais Jem', n'avais tu pas un peu envie de vomir, dégoûté ?
Le silence s'ensuit d'une euphorie indirecte; alors d'un pas indistinct il se rapprocha et se coucha sur le sol, non loin, tout près.
Instinct fraternel ?
Mais Jem', n'avais-tu jamais eut de sœur mon petit.
Tu nous dégoûtes de ton apitoiement, mais dieu le revendique mieux que quiconque. Alors, ainsi soit-il et parle donc.

- Je ne te veux aucun mal. Je suis Heaven.

Paroles douces, sincères, larmoyante.
Quel compte de fée, minable.

La vie replie de pourriture rattrape. Pauvre Jem', les gens tu ne les as pas connus dans ton petit hôpital, mais ne t'inquiètes pas, celle-la n'est pas comme eux. Pas le moindre.




Only Faith.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 19:44

    Je l'ai déjà donné pourtant. Sobibor.

    Je suis allée au toilettes, je me suis agenouillée et j'ai introduit mon index tout au fond de ma gorge. Il a suffit d'un frôlement pour que le hoquet libérateur me secoue. J'ai senti le contenu de mon estomac remonter, y causant au passage une brûlure acide. Mes yeux se sont remplis de larmes. Je me suis redressée, j'ai essuyé mes lèvres avec du papier et j'ai tiré la chasse.


    Le docteur Fouquet a été tout à fait rassurant. La situation est certes préoccupante, ma chérie, mais nullement alarmante. Il te faudra être vigilante, c'est tout, bien surveiller tes variations de poids et entamer une psycothérapie. Ce type de pathologie est fréquente chez les adolescentes jeune et jolie.


    ...

    Emma. Emma. Elle avait toujour bien aimé ce prénom sans pour autant y porter un interêt particulier. C'était Emma, point barre. Elle ravala ses larmes et affronta en face la silhouette dont elle percevait les paroles. Je ne vous veux aucun mal ? Personne ne lu avait jamais voulu du mal.
    Heaven ?
    Mais ce n'était pas un nom ça ... Pourtant Emma ne le remarqua même pas. Il avait le même ton que les gens dans le centre. Ceux qui était pourtant honnête avec leur paroles néanmoins creuse. Mais honnête.
    Emma. Je m'appelle Emma.
    Elle fut parcouru d'un second frisson. Non pas causé par le froid mais juste par le fait qu'elle parlait avec un ... cheval ? Emma secoua la tête, c'était pareil qu'elle peut-être. Elle essaya péniblement de se lever. Et en jetant un regard sur ses côtes qu'elle pouvait distinguer, la vérité ui apparut en plein visage :
    Elle n'était plus mince, infiniment mince.
    Ses jambes se dérobèrent sous elle. Emma était redevenu la Emma d'avant. Elle n'avait plus le corps qu'elle avait façonné, épuré, corrigé, asujetti.
Revenir en haut Aller en bas
Heaven - Anthrax
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 25
PUF : Hoax
Date d'inscription : 12/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 20:28

Ça a dut me sauter aux yeux. Oh, sujet vu 48 fois; pas mal.



Heaven avait les yeux semi-clos, comme tentant de percevoir quelque chose, en vain. Les yeux indéchiffrables de la petite Emma étaient d'un brouillon sale mais à la fois léger. Il y fixa ses belle prunelles bleues azurées.
Pauvre Jem', c'était, certes, un être intelligent, voir plus qu'il ne le fallait, mais qui ne savait absolument pas cacher son être. Il était et n'en décousait pas, ainsi tout le monde en connaissait sa réelle existence.
La jument remua, tel un étourneau de boue, elle suintait d'effrois.
Incompréhensible effrois à tes yeux petit Jem', comme tu es frêle face à de telles personnalités, comme tu es faible, toi qui n'as rien à revendiquer, toi que tout le monde connais pour ta voie exhaustive; au fond tu n'es sûrement rien face à elle, au fond tu n'as jamais, oui, peut-être jamais ressenti la moindre culpabilité en ton être, n'étais-tu pas, parfait ?
L'homme est une expérience scientifiquement ratée, improuvée, improuvable, éprouvante. Et le tout, ne rimerait-il pas malicieusement avec épouvante ?
Coupables, allez donc mourir ne soit-ce qu'un peu plus loin. Ne cherchez donc plus à déplaire de vos actes stupides, cessez, éteignez, crevez.
J'en conjure, le lexique n'était pour le moindre, pas adapté.

- Emma ...

Quelle voix froide et discorde, n'est-elle pas magnifique l'insolence qu'il vous porte ? A vous répéter votre nom, vous le cracher alors que désormais vous n'êtes plus rien ! N'est-ce pas beau à en mourir ?
J'ai bien peur que oui.
Heaven déplaça encore ses yeux sur cette silhouette qui tentait à se soulever d'elle même. Incompréhension, et c'était normal dans son cas.

- Que t'est-il arrivé petite, je veux dire, avant tout cela.

Ta tête est bourré de mots tortueux, noueux, sans vraiment de sens au fond. Toi non plus ma jolie, tu ne comprends pas, or rien ne s'explique. Oh, mais tu n'es plus, rien. Vas te soigner, reviens après, et nous verrons donc, si Dieu t'accordes encore ton dessein.
Petite, belle petite, famélique.



Elocution
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Ven 15 Aoû - 20:55

    54. Mais qui ? Ahaha, gentils inconnus.

    Vous avez faim, mademoiselle ?

    ...

    Trente trois milloins. Mort. Tués. Exerminés. L'humain s'est pourri de l'interieur aux files du temps. A moins qu'il n'ai toujour été qu'un monstre abominable.
    Je mange ces chiffres, je les croque. Ces mots atroces, ces titres immonde. Un petit garçon retrouvé mort par 44 coups de couteau. Un groupe de néo nazis revendique la mort d'un jeune étudiante juive. Un fillette restrouvé dans le fleuve, violé, brûlé.
    Horreurs.
    Je ne les digère pas, je les vomis.


    Elle hoqueta, impuissante. Tous s'effondrait soudain. Le joli chateau de carte qu'elle avait mis tant de temps a construire s'affaissait doucement sans laisser rien debout. Ses yeux effaré contemplait l'herbe verte et fraîche. Se bourrer d'abominations et d'aliments pour tous recracher. Ses dent mordirent si pronfondèment ses lèvres que un mince filet de sang commenca à s'écouler de la plaie ouverte. Elle relâche la pression et sa bouche resta entrouverte, absolument horrifié. Ses yeux cherchait en vain un autre point d'appui que le vert vif et s'accrochèrent de toutes leurs forces à la silhouette et c'est avec un méchanisme étrange que sa voix semblait réciter un texte.
    Le silence, les mensonges, les privations.
    Elle toussa. Ses souvenirs d'indiffèrence, sa transparence pour tous.
    [b]Ataraxie, c'est beau. Atarexie.b]
    Ataraxie : absence de trouble. C'était beau, c'était ce qu'elle avait avant. Ataraxie, anorexie. Cela collait si parfaitement.

Revenir en haut Aller en bas
Heaven - Anthrax
Les mots ne vivaient que par eux.

avatar

Féminin Nombre de messages : 135
Age : 25
PUF : Hoax
Date d'inscription : 12/08/2008

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Sam 16 Aoû - 10:52

Et ça monte dans les 60, que Dieu nous bénissent.



Vous êtes vraiment petite et morte ?



Heaven ne cillait pas, ses yeux perçait l'incalculable personnalité de la petite Emma, sans même pourtant pouvoir l'effleurer. Qu'il était bête ce Jem', à croire que tout ces gens étaient les mêmes, qu'ils n'avaient pas le moindre problème. Qu'il était bête, et ses mots s'y additionnaient.

- ...

Jem' ne sait pas parler, pas à eux en tout cas. Pauvre Jem'.
L'étalon baissa la tête avec déférence, la situation lui échappait, pourtant, il se souvenait à présent de cas semblables qu'il avait rencontré dans son petit hôpital. Là où les malades n'avaient rien de physique, là où la loi de l'entendement passait à la folie compulsive.
Pauvre jeune homme, frêle, fin, grand, brun. Tu y croyais misérablement à ton existence, non ? Tu t'y enfonçais à perte de vue. Aveugle de tout.
Ces autres, tu les voyais comme des fous, tu n'y cherchais rien, car seule ta pauvre existence te démenait, si on pouvait encore appeler ça, de l'existence.
Ouvres les yeux, rien qu'un peu.
Heaven déclina lentement ses pupilles sur l'herbe, finalement remonta le long du corps presque tremblant de la petite jument. Sa voix s'altéra, impulsive, douce, énigmatique, il ne comprenait pas.
Il n'y avait rien à comprendre pour toi, de toute manière; petit Jem'.

- Qui es-tu pour pouvoir vivre ainsi petite ?

La question peut se retourner, non ? Qui es-tu Jem' pour vivre dans l'unique attente divine ? Voir les gens autour de toi comme s'ils étaient des machines, des bouts-en-train ? Pourtant tu aurais dût le savoir, il y a toujours exception à la règle. Regardes, tu aurais dût t'en rendre compte, non ?
Ici, là, une machine défectueuse.
Alors vas crever maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Sam 16 Aoû - 15:22

    Nous devons bénir Dieu plutôt, ingrâte !

    ...

    Vos question, je les mange, monsieur.

    ...

    La question atteint ses oreilles comme un coup de vent. Sa petite tête dodelina en direction du ... Toi, t'es moche. Toi, t'es gros. Cataloguer les gens en plusieurs catégorie faisait partie de ses habitudes. Seulement, elle ne trouvait pas la partie qui convenait à son interlocuteur.
    Et toi, ... grand ?
    Son tutoiement fut banal. Ses yeux toujour perdu on ne sait où lui donnait un air parfaitement absent.
    Tu était qui avant, grand ?
    Mais 'grand', Emma, ce n'est pas correct, c'est un adjectif qui ne convient pas. Tu vois bien que ça ne sonne pas bien.
    Tu as un avant, grand ? Tu me ressemble un peu, grand.
    Elle essaya sans succès de se lever. Ses pauvres muscles atrophié refusait de lui obéir. Ou elle n'en était tous simplement pas capable. Pauvre petite vie minable dorénavant. Son flot de paroles semblait juste retenir le flot de larmes qu'elle refoulait péniblement. Son attention devait porter ailleur. Alors elle s'accrocha à grand. Grand. Cela lui donnait un air un peu gamin mais en ce moment, le regard et la pensée des autres étaient sorti de son epsrit. Car son propre regard la terrifait.
Revenir en haut Aller en bas
Arizona ABS
    When you're gone .. ♥

avatar

Féminin Nombre de messages : 1542
Age : 22
PUF : 3 ans.
Date d'inscription : 15/06/2007

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Mar 16 Déc - 19:56

    ( Up =) )
Revenir en haut Aller en bas
? / Ice Wing
« A dancing Demon, splattering Crimson... »
avatar

Féminin Nombre de messages : 5075
Age : 22
PUF : CrEpUscul
Date d'inscription : 04/03/2007

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours: 4
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Mer 31 Déc - 16:08

up

___________________
" Run, you clever boy. And remember me. "
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
? / Ice Wing
« A dancing Demon, splattering Crimson... »
avatar

Féminin Nombre de messages : 5075
Age : 22
PUF : CrEpUscul
Date d'inscription : 04/03/2007

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours: 4
Mode Rp: Envie de rp *_*

MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   Sam 16 Mai - 17:04

? / Uranus a écrit:
up

___________________
" Run, you clever boy. And remember me. "
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chaque début a une fin, et chaque fin, un début.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
» « L’aventure est dans chaque souffle de vent. »
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» •°• A chaque jour ses emmerdes •°•
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Règlement, contexte, MAJ et nouveautés. :: Archivage. :: x Archives du jdr-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit