AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discovery, Lost on a unknown world (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MoonPearl
Follow Them ...

avatar

Féminin Nombre de messages : 343
Age : 25
PUF : Eden/Diablo de la Noche/SilverFlame
Date d'inscription : 13/05/2010

Feuille de Personnage
Nombre de topics en cours:
Mode Rp:

MessageSujet: Discovery, Lost on a unknown world (Libre)   Jeu 13 Mai - 22:34

Lena Parrs posa lentement sa tête contre le dossier de sa chaise de bureau avec grande lassitude. Les mèches rebelles encadrant son visage fin revinrent en arrière, alors que la jeune femme levait des yeux noisettes qui restaient ternes. Sous les pâles lueurs de la pleine lune brillant à travers la fenêtre de sa petite chambre, de minces perles limpides coulaient sur les joues claires, scintillantes comme de petits diamants. A cet instant, des souvenirs de folles galopades, de concours, de moments complices avec un certain cheval gris-blanc et facétieux lui revennaient douloureusement à l'esprit, comme pour renforcer le poids de l'absence de la créature tant aimée. La jeune femme, dans sa distraction, songea avec un certaine amertume :

*Pourquoi es-tu parti si tôt, de manière si brutale... mon mister... mon démon blanc...?*

Peu après la mort du cheval, dans ses bras avant que le vétérinaire n'arrive à son club et ne décide d'apaiser les douleurs du petit poney français de selle- arabe d'une dernière piqure, Lena avait ôté de sa vue tous les flots de compétition gagnés avec lui, toutes les coupes, la plupart des photos de cours et concours, pour n'en garder qu'une seule : celle où elle se tenait assise dans l'herbe du près, contre Démon couché qui posait sa tête sur l'épaule de la jeune fille, les deux regardant le photographe avec joie. Elle pleurait tous les soirs à sa vue, mais ne pouvait se résoudre à s'en débarrasser. Enfin Lena se redressa et recentra son attention sur les papiers trainant sur son bureau, malgré l'heure avancée de la nuit. Elle frotta ses yeux pour lutter contre la fatigue venante, décidée à ne pas dormir, ignorant un énième message inquiet de ses amis... enfin ex-amis, comme Lena s'était cloitrée dans sa chambre après le drame, ne ressortant que pour les besoins de son enquête. La jeune femme relit en silence les faits :

*Six adolescents, deux garçons et quatre filles, ont disparus sans laisser de traces, dont Mélanie. Ils se sont volatilisés dans la nature, sans laisser de traces, et n'ont jamais été retrouvés. Les disparitions sont dispersées dans tout le monde, et ont commencé il y a environ une dizaine d'années. Où auraient-ils pû aller ? Enlèvements ? Non, il n'y a jamais eu d'effractions ou de violence. Des fugues ? Non plus, ils auraient été retrouvés de toute manière... que ce soit en chair ou en os. Et il y a ces allusions inquiétantes à des lumières aveuglantes... qu'est-ce que cela veut dire !*

De rage, elle jettait son stylo plume avec violence, manquant de casser la fragile plume. Qu'est-ce que cela signifait, à la fin ! On se croierait dans un mauvais roman de fantasy ou de science-fiction ! Nerveusement, elle fit les cents pas dans sa chambre, réfléchissant avec force pour lutter contre le deuil difficile du cheval de sa vie, c'était son seul remède ! Elle perdait courage quand tout à coup une douleur aussi imprévisible qu'intense s'empara d'elle, la clouant au sol avec violence. Gémissant sous l'étau qui la paralysait, Lena ne put retenir un cri inhumain d'échapper de ses lèvres, ses traits tendus sous la souffrance. Une lumière intense l'entoura peu à peu, alors que la jeune femme glissait dans un dernier murmure :

- "Que..."

Les Ténèbres restèrent dans son esprit un long moment, ce qui lui parut une éternité en vérité. La tête en feu, comme frappée du marteau de Thor, le dieu Nordique, Lena reprit lentement conscience, ayant une sensation de fraîcheur lui hérissant la peau. Elle ouvrit les yeux progessivement, remarquant avec étonnement que sa vision était singulièrement déformée :

* Hola... que se passe-t'il avec moi ?*

D'un sa vision frontale était réduite au profit de la vision latérale, ce qui déformait de manière significative le relief. Et où se trouvait-elle d'abord ? Comment avait-elle pu atterrir dans ce qui semblait être une plaine vierge, désolée, à perte de vue, souffrant des caprices du vent ? Perplexe Lena songeait :

*Peut-être est-ce un rêve... j'ai du faire un malaise et m'endormir. Et dire que je ne voulais pas dormir.*

Ses sens étaient étrangement confus, des odeurs nouvelles et indiscernables assaillaient son cerveau, une masse confuse de sons aussi. Déboussolée par le nouveau vacarme, elle voulut se lever pour s'éclaircir ses idées. Mais Lena retomba aussitôt, son corps beaucoup plus lourd que prévu, et avec rudesse. Furieuse elle essayait de jurer :

- Mais c'est quoi ce foutoir !

A sa plus grande stupéfaction, ce ne furent pas des paroles qui parvinrent à ses oreilles, mais le son d'un animal, une sorte de léger henissement outré. Un henissement ? Les yeux révulsés, elle essayait de nouveau de parler, mais n'obtint que de similaires sons. Paniquée, elle tourna enfin sa tête pour découvrir à la place de son corps humain le dos, les flancs, et l'arrière-main d'un cheval blanc. Terrifiée, elle baissa les yeux vers ce qui aurait dû être ses bras et mains pour trouver un poitrail blanc et des antérieurs pourvus de sabots.

* C'est quoi ce délire ! Je dois me réveiller !*

Elle voulut se pincer au niveau de l'épaule, mais ressentit sans s'y attendre la douleur suivant le geste. Complètement paniquée, elle ne put que constater :

* C'est trop réel pour être un simple rêve ! Je vais devenir folle !*

Il lui fallut de bonnes minutes pour se calmer suffisament et comprendre comment elle pouvait se lever sur quatre membres. Appeurée, elle regarda avec attention les alentours, puis avisa une mince étendue d'eau non loin. S'y trainant d'un pas maladroit, manquant plusieurs fois de trébucher, elle fit face à la réalité devant le reflet offert par l'onde limpide : une petite jument presque blanche, si ce n'est le bout du nez gris, inférieure au mètre cinquante, typée arabe malgré quelques détails, qui se regardait avec ahurissement, cruelle féminisation du cheval qu'elle avait perdu si tragiquement. Attérée, Lena tenta de raisonner :

* C'est pas bon tout cela ! Ce n'est pas possible... je... je dois trouver la sortie de ce cauchemard *

Puis elle recula en renâclant, et commenca à marcher d'un pas encore hésitant vers l'inconnu :

*Autant rester en mouvement, dans le doute... je dois savoir ce qu'il m'arrive !*

Quoi de pire que de se retrouver seule dans une plaine à perte de vue, de nuit, à la merci du moindre danger, totalement perdue ? Elle commenca donc à marcher, tremblante, guettant le moindre bruit, le moindre signe d'une présence aux alentours, encore troublée... Il y avait bien une odeur familière non loin, mais elle ne parvenait pas enore à savoir ce que c'était. Luttant contre sa peur, elle se dirigea vers l'odeur en question, comme c'était la seule chose qui se détachait du paysage morne et désertique de toute vie...

[C'est un peu long, je sais, mais je voulais bien introduire la situation ^^]
Revenir en haut Aller en bas
 

Discovery, Lost on a unknown world (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» A whole new world. [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» CNN: Food prices rising across the world
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l i f e h o r s e — Le RPG. :: Beginning. :: Règlement, contexte, MAJ et nouveautés. :: Archivage. :: x Archives du jdr-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit